• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

[MAJ] Pourquoi Sortir du Nucléaire va porter plainte contre la centrale de Belleville-sur-Loire

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire / © Loïc Blache
Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire / © Loïc Blache

[Mise à jour avec réaction de la centrale] Mardi, à Bourges, le réseau Sortir du Nucléaire va déposer plainte au tribunal de grande instance contre la centrale, suite à des infractions constatées par l'Autorité de sûreté nucléaire.

Par Loic Blache

Qu'est-ce qui ne va pas dans la centrale de Belleville-sur-Loire ?

Selon la présidente de Sortir du nucléaire Berry-Puisaye, Martine Rouillard : "plein de choses !" Le collectif pointe trois domaines qui posent problème : l'environnement, les conditions de travail et le non-respect des consignes de sécurité. Dans sa plainte, SDN détaille notamment que "les inspecteurs ont relevé certaines lacunes de la part des intervenants rencontrés [...]. De plus, il a été constaté à plusieurs reprises que les formations appropriées n’avaient pas été délivrées".
La présidente précise : "le personnel de la centrale n'est pas qualifié, certains n'ont pas reçu la formation obligatoire qu'exige leur poste". Elle pointe du doigt le directeur de la centrale : "Dans les réunions publiques et les articles de presse, les déclarations du directeur sont toujours élogieuses. C'est extraordinaire ! Il dit que tout va bien alors que c'est absolument faux !"

Quel est le motif de la plainte ?

Lors de sa visite d'avril 2014, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a constaté 34 infractions. "C'est la première fois que l'ASN en constate autant ! Jusque là, le maximum était de 15, relevées à la centrale de Chinon (Indre-et-Loire)", poursuit Martine Rouillard. "Si on ne passe pas par les tribunaux, il n'y aura pas de sanctions. Et s'il n'y a pas de sanctions, cela veut dire qu'il y a une impunité !"

L'ASN ne peut-elle pas porter plainte ?

Comme elle se définit elle-même, l'ASN est une autorité administrative indépendante qui "a pour mission d'assurer, au nom de l'État, le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France pour protéger les travailleurs, les patients, le public et l'environnement des risques liés aux activités nucléaires et de contribuer à l'information des citoyens". À ce titre, elle effectue des visites dans les lieux nucléaires et émet ensuite des recommandations. Mais elle n'a pas de pouvoir de contrainte. "Le seul moyen est donc, pour nous, de porter plainte", conclue Martine Rouillard.

Quand sera déposée la plainte ?

Le collectif se rendra ce mardi (voir ci-dessous) au tribunal de grande instance de Bourges. La plainte, qui met en cause EDF et le directeur de la centrale, sera adressée au Procureur de la République.

Que dit la centrale ?

Du côté de Belleville-sur-Loire, on ne "commente pas les dépôts de plainte". La centrale assure néanmoins que des mesures ont été mises en place pour répondre aux constats de l'ASN.

Mardi, les militants de Sortir du Nucléaire se rassembleront au Parc de Séraucourt (ZAD) à partir de 14h pour se diriger vers la préfecture, puis le tribunal de grande instance de Bourges pour y déposer leur plainte. Devant le Tribunal, la plainte sera symbolisée par un grand carton d'1m50 par 80cm.

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus