Affaire Mis et Thiennot : la demande de révision du procès à nouveau rejetée

Palais de justice de Paris, siège de la toute nouvelle cour de révision et de réexamen des condamnations pénales créée le 11 juin dernier. Cette nouvelle cour est plus ouverte car composée de 18 magistrats issus de toutes les chambres de la Cour de cassation (criminelle, civile, commerciale et sociale) / © P.Do Lepais
Palais de justice de Paris, siège de la toute nouvelle cour de révision et de réexamen des condamnations pénales créée le 11 juin dernier. Cette nouvelle cour est plus ouverte car composée de 18 magistrats issus de toutes les chambres de la Cour de cassation (criminelle, civile, commerciale et sociale) / © P.Do Lepais

La cour de révision des condamnations pénales a rejeté lundi la sixième demande de révision des familles de Raymond Mis et Gabriel Thiennot, deux hommes condamnés il y a plus de 60 ans pour le meurtre d'un garde-chasse.

Par Ch.L

La commission d'instruction de la cour avait étudié à huis clos le 19 janvier les "éléments nouveaux" avancés par la défense pour réclamer la révision du dossier. 

Il s'agissait de la sixième demande de révision formulée dans cette affaire qui a mobilisé, depuis des dizaines d'années, avocats et membres d'un comité de soutien qui se bat pour la réhabilitation de Raymond Mis et Gabriel Thiennot, aujourd'hui décédés.


Ils n'ont jamais cessé de clamer leur innocence

Raymond Mis et Gabriel Thiennot ont été condamnés en 1947 pour le meurtre du garde-chasse Louis Boistard, retrouvé mort le 31 décembre 1946 dans un étang de Saint-Michel-en-Brenne, dans l'Indre. Arrêtés avec un groupe de chasseurs, ils étaient passés aux aveux, sous la torture, avant de se rétracter. Ils n'ont jamais cessé de clamer leur innocence. 

► Photo : une cinquantaine de membres du comité de soutien de Mis et Thiennot ont fait le déplacement à Paris, le 16 mars 2015, pour soutenir la demande de révision.
 / © P.Do Lepais
/ © P.Do Lepais

 

Affaire Mis et Thiennot

Chronologie des faits

  • 29 décembre 1946 : Meurtre de Louis Boistard, garde chasse. Son corps est découvert criblé de quatre balles dans un étang de la commune.
     
  • 1er janvier 1947 : premières interpellations et interrogatoires. La police arrête un groupe de 14 chasseurs au total. 
     
  • 8 janvier 1947 : Mis et Thiennot "avouent" sous la torture après 8 jours d'interrogatoires.
     
  • 9 janvier 1947 : incarcération de Raymond Mis et Gabriel Thiennot à la prison de Châteauroux.
     
  • 24 juin 1947 : procès devant la cour d'assises de l'Indre à Châteauroux. Les deux hommes sont condamnés à 15 ans de travaux forcés. 
     
  • 3 décembre 1948 : procès devant la cour d'assises de la Vienne. Mis et Thiennot sont cette fois condamnés à 20 ans de travaux forcés. 
     
  • 5 juillet 1951 : 3ème procès devant la cour d'assises de Gironde à Bordeaux. Ils sont condamnés à 15 ans de travaux de forcés, assortis cette fois d'une interdiction de séjour dans l'Indre et du remboursement à l'Etat des frais du procès. 
     
  • 1954 : Ils sont graciés à mi-peine par le Président Coty. 
     
  • 1980 : parution de Ils sont innocents et la création par Léandre Boizeau, l’auteur de cet ouvrage, d’un comité de soutien pour la révision du procès Mis et Thiennot 
     
  • 1980 : 1ère requête en révision – refusée
     
  • 1988 : 2ème requête en révision – refusée
     
  • 1993 : 3ème requête en révision – refusée 
     
  • 1996 : 4ème requête en révision – refusée
     
  • 2 juin 2003 : décès de Gabriel Thiennot
     
  • 9 juin 2005 : 5ème requête en révision - refusée le 19 mars 2007.
     
  • 23 septembre 2009 : Décès de Raymond Mis

@Isabelle Amelot

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus