A Ormes, le cri de détresse des salariés de MoryGlobal

Publié le Mis à jour le
Écrit par TM/ET
Les salariés de MoryGlobal filtrent la circulation durant une heure, le 24 mars 2015.
Les salariés de MoryGlobal filtrent la circulation durant une heure, le 24 mars 2015. © F3 Centre-Val de Loire/T. Mbaka

Les salariés loirétains du transporteur routier ont bloqué symboliquement durant une heure un rond-point d'Ormes, mardi matin. Un cri de détresse, alors que la liquidation judiciaire sera officialisée le 31 mars par le tribunal de commerce de Pontoise.

Le personnel du site Mory-Global d'Ormes, près d'Orléans, a manifesté mardi matin sur un rond-point de la ville, sous la forme d'un barrage filtrant. Un cri de détresse pour ces salariés, à quelques jours du jugement du tribunal de commerce de Bobigny. Le 31 mars, la juridiction devrait officialiser la liquidation judiciaire de cette entreprise deux fois centenaire. Des chauffeurs de Blois sont venus s'associer à la manifestation.

Péage gratuit

MoryGlobal avait repris Mory Ducros, en 2014, lorsque cette entreprise avait été mise en redressement judiciaire. MoryGlobal s'était alors séparée de 2.800 salariés. 

Sur les neuf sites Mory Ducros de la région Centre-Val de Loire, deux ont déjà dû fermer : Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et Loire) et Vernouillet (Eure-et-Loir). 383 emplois sont aujourd'hui menacés dans les différents sites de la région : Artenay (Loiret), Ormes (Loiret), Montargis (Loiret), Orléans, Bourges et Tours.

Les manifestants prévoient de reconduire le mouvement mercredi au péage d'Artenay, en faisant accéder gratuitement 2.500 voitures à l'autoroute A10.

► DIAPORAMA : Les salariés de MoryGlobal manifestent à Ormes

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.