Cet article date de plus de 5 ans

À Tours, Manuel Valls veut mobiliser la gauche face au FN

Dimanche prochain, pour le second tour des élections départementales, l'Indre-et-Loire pourrait basculer à droite. Alors, ce jeudi, c'est le ministre de l'Intérieur Manuel Valls lui-même qui s'est rendu à Tours pour mobiliser les troupes.

Manuel Valls et Marisol Touraine en meeting à Tours pour les élections départementales.
Manuel Valls et Marisol Touraine en meeting à Tours pour les élections départementales. © France 3 Centre-Val de Loire
Il y avait bien quelques dizaine d'opposants jeudi soir lors de la venue des ministres Valls et Touraine, mais cela n'a pas empêché le premier ministre de tenir un de ses derniers meetings à Tours avant le second tour des élections départementales. Manuel Valls et Marisol Touraine étaient donc dans la préfecture du département d'Indre-et-Loire, où la gauche est en difficulté. Frédéric Thomas, le président PS sortant du conseil général, est en effet arrivé deuxième au premier tour avec 30,21%, deux points derrière le binôme UMP.

À la tribune, le premier ministre a d'abord longuement évoqué le crash dans les Alpes de Haute-Provence de l'A320 de la Germanwings, tragédie qui l'a obligé à repousser de 24h sa venue dans la région. Puis, face aux quelque 600 personnes présentes dans le public, Manuel Valls s'en est pris au Front national, présent au second tour dans 9 des 19 cantons du département. Mais un tel déplacement sert-il à quelque chose ? Une de nos équipes s'est posée la question et, dans la salle, les avis étaient plutôt partagés...

VIDEO Reportage de Julien Lanchas et Mekhak Movsissian

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales élections politique