Cet article date de plus de 5 ans

La mobilisation ne fléchit pas pour les salariés du CEA de Monts

Ce jeudi matin, 300 salariés du CEA de Monts se sont réunis pour discuter de la fermeture du site, prévue en 2019. Un comité national qui entérinera la fermeture du site devrait se tenir au mois de juillet.
300 salariés du CEA se sont rassemblées jeudi à Monts, dans l'Indre-et-Loire.
300 salariés du CEA se sont rassemblées jeudi à Monts, dans l'Indre-et-Loire. © F3 Centre-Val de Loire/D. Pouget
Ils étaient encore plus de 300 à se mobiliser jeudi contre la fermeture du CEA du Ripault à Monts, dans l'Indre-et-Loire, annoncée en avril dernier. Réunis en assemblée générale, les salariés ont réaffirmé leur détermination et ont discuté des contre-propositions qu’ils feront au comité national - une instance consultative - afin d'empêcher l’arrêt des activités. Et cela presse, puisqu’ils ont moins d’un mois pour formuler leurs souhaits. En effet, le comité national devrait se réunir au mois de juillet pour se prononcer sur la fermeture.

Les salariés réclament que la décision ne soit prise qu’après l’été afin qu’ils puissent « élaborer et faire des propositions confortées d’un projet alternatif » à la fermeture, comme l’indique Laurent Delinaud, membre de l’intersyndicale.

► ECOUTEZ l'interview de Laurent Delinaud, membre de l’intersyndicale :
Le CEA en grève au Ripault - Interview de Laurent Delinaud (intersyndicale)

"Catastrophe économique"

Mardi dernier, quelque 300 salariés s’étaient rendus à Paris afin de dire leur colère devant le siège national du CEA et devant le ministère de la Défense. Les délégués syndicaux avaient alors été reçus par l’administrateur du CEA et par le cabinet de Jean-Yves Le Drian.

Cependant, les employés se disent toujours insatisfaits des propositions faites et prévoient une « catastrophe économique » si rien ne change. Pour dire leur foi en l’avenir du site de Monts, ils manifesteront à nouveau dans les rues de la ville, en fin de semaine prochaine.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie emploi nucléaire environnement société