Accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge : la SNCF et un cheminot renvoyés devant le tribunal correctionnel d'Evry

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elsa Cadier

Les juges d'instruction ont ordonné, vendredi 12 juin, le renvoi devant le tribunal correctionnel d'Évry dans l'Essonne de la SNCF et d'un cheminot pour homicides et blessures involontaires. En 2013, la catastrophe ferroviaire à Brétigny-sur-Orge avait fait sept morts et de nombreux blessés

Vendredi 12 juin, les juges d'instruction ont suivi les réquisitions du parquet d'Evry (Essonne) concernant l'accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge : dans le cadre de l'enquête, la SNCF et un cheminot sont renvoyés devant le tribunal correctionnel d'Évry pour homicides et blessures involontaires.

Le cheminot de 31 ans était à la tête d'une brigade chargée de l'inspection des voies au moment du déraillement. C'est lui qui avait réalisé la dernière vérification, huit jours avant la catastrophe. Dans un communiqué, la procureure de la République d'Évry, Caroline Nisand a précisé : "La tenue du procès est envisagée au courant de l'année 2021.

Une satifaction mêlée à de la crainte pour les victimes de la catastrophe

L'annonce d'un procès en 2021, qui se tiendra huit ans après l'accident, est une satisfaction pour les victimes : " Dans le processus de résilience des victimes, un procès est important, explique l'Orléanais Thierry Gomès, président de EDVCB (Entraide et Défense des Victimes de la Catastrophe de Brétigny). Il cloture un long chemin. Donc, nous sommes satisfaits, parce que nous avons enfin une échéance. Mais d'un autre côté, nous craignons que toutes les personnes responsables ne soient pas punies. Le rapport judiciaire met en cause les manquements de la maintenance des rails sur du long terme. Les victimes attendent que la responsabilité de la SNCF, mais aussi de toutes les personnes (et non pas que d'un seul cheminot) qui travaillaient sur la maintenance, soit établie."

7 morts et 479 blessés

Le 12 juillet 2013,  l'Intercité 3657, parti d'Austerlitz à 16h53, attendu à Châteauroux dans l'Indre à 18h44 et qui devait rejoindre Limoges à 19h22, avait déraillé à Brétigny-sur-Orge (Essone). La catastrophe ferroviaire avait entraîné la mort de sept personnes et fait 479 blessés parmi lesquels des Berrichons et des Loirétains. 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité