Accueillir une œuvre d'art gratuitement à la maison en Centre-Val de Loire, c'est possible !

Vous avez toujours eu envie d’avoir une véritable œuvre d’art chez vous ? Faite par un artiste avec lequel échanger ? Vous allez peut-être pouvoir exaucer votre rêve avec « une œuvre à la maison ».

Le portrait "La courageuse" de Nadia Loriot se trouve dans le Loir-et-Cher
Le portrait "La courageuse" de Nadia Loriot se trouve dans le Loir-et-Cher © N. Loriot

Pour pallier la fermeture de tous les lieux culturels, l’artiste peintre Olivier Masmonteil a eu une idée. Convier artistes, centres d’art et musées à se mobiliser et inventer de nouvelles portes d’entrée à l’art.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olivier Masmonteil Artist (@oliviermasmonteil)

C’est ainsi que l’opération « une œuvre à la maison » est née.

Son objet : permettre à des particuliers de mettre chez eux pendant deux mois une œuvre prêtée.

Sur les 200 œuvres actuellement mises en prêt gratuit, trois sont issues de notre région. En raison des actuelles mesures de restriction de déplacement, les personnes intéressées doivent résider dans un rayon de 10 kilomètres. Pour tenter leur chance, elles doivent se rendre sur le compte instagram @uneoeuvrealamaison et rédiger par mail ou courrier les motivations qui les poussent à avoir cette œuvre chez eux. Les organisateurs feront leur choix et le gagnant se verra remettre pour deux mois l’objet choisi.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Une œuvre à la maison ! (@uneoeuvrealamaison)

Trois artistes résidant dans notre région se sont lancés dans l’aventure. Parmi eux, Nadia Loriot, qui habite à Montrichard où elle exerce son métier d’artiste peintre dans un atelier ouvert au public. Elle a été informée de l’existence de l’opération par mail et a décidé de répondre à l’appel. Parce que, dit-elle, "ce confinement m’a épuisée. Je ne pouvais plus peindre. Je faisais juste des dessins, des portraits pour des particuliers, que j’envoyais par la poste".

La proposition l’a séduite car donner de l’art à voir est important. "Les gens ont tendance à acheter des reproductions dans des grandes surfaces. Ce n’est pas facile de leur faire comprendre que les artistes existent." La lisibilité apportée à son travail par l’opération une œuvre à la maison lui semble très importante en cette période troublée.

C’est pourquoi elle a choisi un de ses tableaux les plus récents. "C’est une grande toile au couteau, au pinceau avec de la dorure dedans, en photo on ne voit pas bien, mais en vrai quand le soleil tape dessus la toile est toute illuminée." Elle représente une jeune femme et s’intitule La Courageuse. Nadia nous explique pourquoi : "Il faut supporter beaucoup de choses dans la vie, donc j’avais envie de faire une fille qui se bat, elle sort son épée, elle est sûre d’elle." Une toile grand format d’un mètre sur quatre-vingt. Qui va quitter l’atelier pour embellir le domicile d’un particulier chanceux pendant deux mois.

Avec les dernières mesures annoncées, le champ des possibles va de nouveau s’ouvrir. Nadia attend avec impatience l’été et le retour de touristes. Elle a déjà décidé de se remettre alors à peindre dans son atelier.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture art region centre-val de loire