Indre-et-Loire : deux mineurs à 190 km/h sur l'A10 dans une voiture volée !

Contrôlés à 190 km/h sur l'autoroute A10, deux mineurs à bord d'un véhicule volé ont pris d'énormes risques pour tenter d'échapper aux gendarmes et finalement tomber sur les gendarmes positionnés pour la verbalisation. 

C'est lors d'un classique contrôle routier dimanche en fin d'après-midi sur l'autoroute A10 en Indre et Loire, que les motards de la gendarmerie de Monnaie tentent d'intercepter un véhicule pris aux jumelles à 190 km/h au lieu de 130.

Rattraper par les gendarmes en moto, le véhicule refuse d'obtempérer et de ralentir. Au milieu du flot de circulation, non seulement le conducteur poursuit sa route à vive allure, mais en plus change dangereusement de files à proximité des gendarmes. Un slalom qui mets danger les motards et les autres véhicules sur prés de 20 km dans le sens province-Paris.

C'est pour tenter d'échapper aux motards que le véhicule va sortir de l'autoroute à la sortie Château-Renault pour se retrouver au péage en face de 6 gendarmes. Dans sa fuite effrénée et dangereuse, le chauffard s'est jeté dans la nasse en tombant sur les gendarmes chargés de la verbalisation du contrôle routier. 
Dans le véhicule, les gendarmes vont découvrir deux jeunes mineurs domiciliés à Chartres, et déjà connu pour des faits délictueux. Placés dans un centre d'accueil fermé pour mineurs, les deux jeunes chartrains devront répondre de :

  • Vol de véhicule
  • Grivèlerie d'essence
  • excès de vitesse
  • refus d'obtempérer
  • conduite sans permis
  • et mise en danger de la vie d'autrui
Rien de moins...
 


 
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité