CARTE INTERACTIVE : Où en est le raccordement à la fibre de votre commune dans le Centre-Val de Loire ?

Déploiement de la fibre en Centre-Val de Loire.
Déploiement de la fibre en Centre-Val de Loire.

L'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) vient de mettre à jour sa carte de suivi des déploiements très haut débit en France. L'occasion de faire le point sur la situation dans la région. 

Par Thomas Hermans

La fracture numérique se réduit-elle grâce à la fibre ? Les données sur le déploiement de l'internet très haut débit publiés ce jeudi par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) montrent des résultats contrastés sur une carte interactive.

Enjeu important pour les entreprises locales notamment, la couverture du territoire français dans son entièreté en haut et très haut débit (fibre et 4G) a été promise par Emmanuel Macron en 2017, et ce pour fin 2020. Deux ans après ces promesses et à un an de l'échéance finale, la région Centre-Val de Loire n'est toujours couverte par la fibre qu'à hauteur de 33%. Soit un doublement du déploiement depuis 2017.
 


Le 27 septembre 2017, un rapport, présenté par la députée de l'Eure-et-Loir Laure de la Raudière (LR) et son collègue des Côtes d'Armor Eric Bothorel (LREM), demandait même que "l'Etat garantisse que la fibre optique sera disponible pour 100% des Français à l'horizon 2025". On en est loin.
 

En Eure-et-Loir


Dans l'Eure-et-Loir justement, la situation est l'une des meilleures de la région. La fibre couvre 39% du département, dont de nombreux villages ruraux. Diverses communes situées près de la frontière avec l'Île-de-France sont ainsi reliées à la fibre à plus de 80%. C'est par exemple le cas de Maintenon, Serville, Boutigny-Prouais ou encore Faverolles.

A Chartres, Dreux et Nogent-le-Rotrou, on se contente d'environ 50% de couverture. Fait notable, la fibre était encore complètement absente de Nogent-le-Rotrou il y a deux ans. Châteaudun, que la fibre couvrait déjà à plus de 60% en 2017, est aujourd'hui concernée par un déploiement de 77%.
Déploiement de la fibre en Eure-et-Loir.
Déploiement de la fibre en Eure-et-Loir.
 

Dans le Loiret


Le déploiement est passé de 18 à 41% en deux ans dans le Loiret, en faisant le département le plus couvert du Centre-Val de Loire. Ces bons chiffres s'expliquent notamment par la forte couverture par la fibre optique d'Orléans et de ses environs. La préfecture est elle-même couverte à 64% (contre 50% il y a deux ans). Quant à Olivet, Saint-Jean-de-Ruelle et La Ferté Saint-Aubin, la fibre concerne plus de 70% des locaux.

Le reste du département est plus contrasté. On observe une forte couverture à Gien (71%) et Pithiviers (64%), tandis que Montargis reste quelque peu à la traîne (44%). Un très grand nombre de communes rurales ne sont en revanche par reliées du tout, comme dans toute la région.
Déploiement de la fibre dans le Loiret.
Déploiement de la fibre dans le Loiret.
 

En Indre-et-Loire


Il faut habiter Tours ou ses environs pour profiter de la fibre en Indre-et-Loire. Le taux de déploiement (33%) du département, très proche de la moyenne régionale, masque en effet une très forte disparité dans sa répartition. En dehors de Tours, couverte à presque 80%, seules ses communes environnantes sont concernées.

Saint-Cyr-sur-Loire, La Riche et Larçay bénéficient d'un déploiement à plus de 80%, tandis que la majorité des villes de l'agglomération tourangelle profitent d'une couverture supérieure à 50%. Dans le reste du département, y compris à Loches et Chinon, la fibre n'est déployée nulle part.
Déploiement de la fibre en Indre-et-Loire.
Déploiement de la fibre en Indre-et-Loire.
 

Dans le Cher


Avec un taux de couverture pourtant similaire et ayant doublé en deux ans, le Cher profite d'une meilleure répartition que l'Indre-et-Loire. La fibre est ainsi déployée à 65% à Bourges et à plus de 80% dans de nombreuses communes de ses environs. C'est ainsi le cas de plusieurs villes de la vallée du Cher comme Mehun-sur-Yèvre, Sainte-Thorette et Brinay, deux communes où la fibre est apparue ces dernières années. Mehun-sur-Yèvres possède d'ailleurs l'un des meilleurs taux de déploiement de la région, avec 97%.

Dans le sud du département, quelques communes profitent aussi d'une très bonne connexion, telles que Ourouer-les-Bourdelins et Dun-sur-Auron. Les sous-préfectures sont cependant mal loties. Aucun signe de la fibre à Saint-Armand-Montrond, tandis que la couverture de Vierzon est passée péniblement de 6 à 20% en deux ans.
Déploiement de la fibre dans le Cher.
Déploiement de la fibre dans le Cher.
 

Dans l'Indre


La vallée de l'Indre concentre presque la totalité de la fibre optique du département. Les communes de Villedieu-sur-Indre, Buzançais, Clion ou encore Châtillon-sur-Indre bénéficient ainsi d'une couverture à hauteur de 90%. Ce taux atteint 73% à Châteauroux. Le déploiement est également supérieur à 50% à La Châtre, mais est totalement absent à Issoudun et dans le reste du département. 
Déploiement de la fibre dans l'Indre.
Déploiement de la fibre dans l'Indre.
 

Dans le Loir-et-Cher


Le Loir-et-Cher est lanterne rouge de la région, et de loin. En deux ans, le département est passé de 8 à 14% de déploiement, soit presque trois fois moins que dans le Loiret. Blois, La Chaussée-Saint-Victor et Saint-Gervais-la-Forêt sont les seules commune à dépasser la moitié de couverture par la fibre (environ 65%). La Chaussée n'a d'ailleurs enregistré qu'une augmentation de 4% sur deux ans.

A part quelques communes des environs de Blois, seules les sous-préfectures ont vu la fibre arriver. Romorantin-Lanthenay a ainsi multiplié par huit sa couverture (de 4 à 35%), tandis que le déploiement concerne 28% des locaux vendômois. 
Déploiement de la fibre dans le Loir-et-Cher.
Déploiement de la fibre dans le Loir-et-Cher.
 

Encore quelques communes complètement isolées du haut débit


Si la volonté de déployer la fibre optique pour 100% des Français semble irréaliste, la couverture par la 4G pourrait amener le haut débit dans les communes rurales du Centre-Val de Loire. C'est d'ailleurs la promesse d'Emmanuel Macron pour la fin de l'année 2020.

Une autre carte, elle-aussi mise en place par l'Arcep, permet par de constater la couverture du territoire par la 4G. Et si une très grande majorité de la région reçoit la 4G, certaines communes restent isolées à la fois de la fibre et de l'internet mobile haut débit. C'est par exemple le cas de Nançay et Ménétréol-sur-Sauldre au nord de Bourges, de Gizeux et Continvoir dans l'ouest de l'Indre-et-Loire, ou encore de Betz-le-Château et Chamizay dans le sud du département.

Par ailleurs, la carte présente la couverture sans être capable d'évaluer la qualité du signal sur tout le territoire... Impossible donc de savoir si la présence d'un réseau 4G est synonyme d'un signal utilisable par les consommateurs. Le chemin reste encore long avant que la fracture numérique soit totalement comblée.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus