CARTE. Où sont les 17 points rassemblements ce 7 février contre la réforme des retraites en région Centre-Val de Loire ?

Ce mardi 7 février, les syndicats appellent à une troisième journée de grève pour protester contre le projet de réforme des retraites du gouvernement d'Emmanuel Macron. 17 rassemblements sont prévus en région Centre-Val de Loire.

Des manifestations en appellent d'autres. Troisième épisode ce mardi 7 février d'une contestation contre la réforme des retraites très suivie en Centre-Val de Loire. En cause, en particulier : le report de l'âge de la retraite de 62 à 64 ans, un point jugé "non négociable" par la Première ministre Elisabeth Borne. Un autre mouvement de contestation est d'ors et déjà prévu le samedi 11 février. 

Les manifestations rassemblent énormément de personnes. Selon la préfecture, 8500 personnes étaient mobilisées à Orléans mardi 31 janvier. La manifestation sera encore suivie ce mardi 7 février 2023. 

Quelle poursuite des grèves ?

Dans la région Centre-Val de Loire, 17 rassemblements sont prévus ce mardi 7 février dans tous les départements.

Un cheminot sur deux mobilisé

Alors, à quoi faut-il s'attendre dans la rue pour ces trois nouvelles journées de manifestation ? Sébastien Nugou, secrétaire général CGT Cheminot de la région Centre-Val de Loire assure que le mouvement est encore très suivi . "On a eu deux grosses mobilisations sur la région avec plusieurs centaines de cheminots qui ont participé dans les cortèges", l'équivalent d'un cheminot sur deux. Côté grévistes, ils étaient de 50 à 60% à cesser le travail le 19 janvier et de l'ordre de 40 à 50% le 31 janvier.

"C'est la goutte d'eau"

"La réforme actuelle gouvernementale est vécue comme une provocation", assure Sébastien Nugou. Les raisons ? "Avec tous les sacrifices qui sont demandés depuis une dizaine d'années, c'est la goutte d'eau de trop". Une mobilisation qui touche les ouvriers mais aussi l'encadrement selon lui. Il précise aussi qu'un appel aux grèves sera suivi le 7 mais aussi le 8 février.

Néanmoins, Sébastien Nugou se montre prudent sur les manifestations du samedi 11 février qui ne coïncident pas forcément avec une mobilisation plus importante : "On a tendance à associer des manifestations avec des débrayages et des grèves dans des entreprises. Le samedi, on s'adresse moins à la population ouvrière mais à des personnes qui ont plus de difficultés à faire grève.