Châteauroux et Déols s’ouvrent à la 5G

Le 4 mai prochain, les habitants de l’agglomération castelroussine auront accès à la 5G d’Orange. Châteauroux devient ainsi la deuxième ville de la région après Orléans à bénéficier de cette technologie. La municipalité y voit un argument de poids pour attirer de nouvelles industries.

Une antenne-relais 5g.
Une antenne-relais 5g. © ArtisticOperations/pixabay

En présentant la mise en place du dispositif Pierre Jacobs, directeur Orange Grand Ouest a tenu à rappeler le contexte. L’actuel réseau 4G risque, selon lui, d’arriver à saturation en 2022.

L’installation de la 5G sur 7 des 17 sites mobiles existants, va non seulement permettre aux utilisateurs d’accéder quatre fois plus vite à du contenu, mais aussi alléger le réseau 4G dont la survivance est prévue jusqu’en 2032. 

Partant du principe que les abonnés changent en moyenne tous les deux ans et demi de mobile, ceux qui devaient le faire pourront donc s’équiper d’un appareil compatible avec la 5G.

Mais attention, les utilisateurs devront changer de forfait.  Chez Orange, le surcoût s’élèvera à 5 euros en moyenne par mois. 

« Avec la 5G, il faudra deux minutes pour télécharger un film d’une heure trente en haute définition contre quinze minutes avec la 4G et pour un album musical on passera d’une minute trente à quinze secondes »

Pierre Jacobs

 La 5G et le développement économique 

Mais plus que les particuliers, ce sont surtout les professionnels qui devraient s’emparer de ce nouvel outil.

« cette nouvelle technologie mobile participe grandement au développement économique du territoire pour attirer les entreprises. »

Gil Avérous

Gil Avérous cite l’entreprise Navya spécialisée dans la construction de véhicules autonomes, installée aux alentours de Châteauroux et bénéficiant du plan de relance du gouvernement. Navya va ainsi pouvoir profiter d’une technologie très attendue. 

Dans le Grand Ouest, deux autres villes sont déjà équipées : Nantes et Rennes. Le déploiement va se faire progressivement. Châteauroux, candidate à cette installation, est quant à elle satisfaite de faire partie des premiers servis. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie numérique