11 novembre : le monument aux morts pacifiste de Vierzon fête ses 90 ans

Dans les années 1920, la France s'est couverte de monuments pour honorer ses soldats tombés au combat lors de la Première Guerre mondiale. Mais certaines communes, dont Vierzon fait partie, ont résisté à cette glorification en dénonçant l’horreur de la guerre.

"Aux victimes de toutes les guerres" peut-on lire sur la façade du monument. Certaines communes, peu nombreuses il est vrai, gravèrent dans la pierre leur haine de la guerre. L’un des plus beaux exemples de ce devoir de mémoire pacifiste se trouve à Vierzon, dans ce Jardin de la Paix, œuvre de l'architecte Eugène-Henry Karcher, qui avait le projet de créer un jardin de la paix après les massacres de la Premiere Guerre mondiale.

Un monument aux morts pacifiste

Près de 1,4 million de soldats français sont morts sur les champs de bataille de la Première Guerre mondiale. Entre 1920 et 1925, en France, des milliers de monuments aux morts ont été érigés. Mais dans ce vaste mouvement, rares furent ceux s’opposant directement à la guerre, seulement quelques dizaines en France. Inauguré le 11 novembre 1933, celui de Vierzon fête aujourd'hui son 90e anniversaire. 

En haut du monument, une femme et ses enfants, en hommage aux veuves et mères des morts de la Grande Guerre. Au centre, deux colosses tentent de refermer la dalle qui doit sceller à jamais le glaive de la guerre. Les bas-reliefs représentent des scènes de la vie avant et après l'hécatombe de la guerre. Celui de gauche, la vie d'avant-guerre ; des familles entières qui vivent sereinement.

Celui de droite se situe après la guerre : des femmes et des enfants des fleurs à la main errent dans un cimetière. Les maris, pères et fils sont morts. Le message est clair : au sortir de la guerre, la France est un pays détruit.

Un rassemblement antimilitariste à Tours

Si les monuments aux morts existent, certains donnent également de la voix pour dénoncer les horreurs de la guerre. La chorale militante "La P’tite Rouge de Touraine" propose depuis plusieurs années déjà, un rassemblement antimilitariste, en chansons, à l’occasion du 11 novembre. "Cette année encore, des populations civiles sont massacrées par des armées suréquipées, un peu partout dans le monde : Europe, Afrique, Asie, et actuellement au Moyen Orient, le génocide des Palestiniens par Israël.", exprime la chorale.

La France, en 2022, conforte sa 3ème place d’exportateur d’armes avec 27 milliards d’euros. De plus la loi de programmation militaire 2024/2030, en totalisant 413 milliards d’euros est en hausse de 40%. En réponse, l'organisme invite les organisations, associations, et intéressés à venir les rejoindre devant la préfecture de Tours ce samedi 11 novembre 2023 à 14h.

À Vierzon, une "cérémonie pour la paix" se tiendra à 14h30 dans le Jardin de l'abbaye, ou "Jardin de la Paix" de Vierzon, nous confirme la mairie. Le matin, des défilés de commémoration se tiendront dans tous les cimetières de la ville, suivi de la cérémonie où chansons et lectures de textes seront énoncées, toujours pour se souvenir.