• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

40e édition réussie pour le Printemps de Bourges

Ibrahim Maalouf sur la scène du W au Printemps de Bourges 2016. / © Pimousse
Ibrahim Maalouf sur la scène du W au Printemps de Bourges 2016. / © Pimousse

Fréquentation exceptionnelle, jolis moments musicaux et passage de relais en douceur à la direction, le Printemps de Bourges a réussi sa 40e édition avec des têtes d'affiche appelées à animer nombre des festivals de l'été. ►à voir : l'interview de Boris Vedel, directeur du Festival

Par Ch.L

De bon augure pour la saison des festivals qui s'ouvre: le Printemps de Bourges a enregistré une fréquentation exceptionnelle, la meilleure depuis plus de quinze ans. 64.580 entrées payantes, soit près de 10.000 de plus que l'an dernier (54.900), ont été recensées pour les concerts qui se sont déroulés dans une atmosphère très détendue, malgré un important dispositif de sécurité, cinq mois après les attentats de Paris. 

"Depuis 1999, date à laquelle le Printemps a pris ce format (de six jours), c'est le plus beau score", a précisé samedi soir Boris Vedel. Plus de la moitié des spectacles ont affiché complet, avec beaucoup d'artistes qu'on retrouvera dans les prochains festivals. ►vidéo : interview intégrale de Boris Vedel, directeur du Festival
40e édition réussie pour le Printemps de Bourges
Fréquentation exceptionnelle, jolis moments musicaux et passage de relais en douceur à la direction, le Le Printemps de Bourges a réussi sa 40e édition avec des têtes d'affiche appelées à animer nombre des festivals de l'été. Interview de Boris Vedel, directeur du Festival - France 3  - A.Moreau

Les têtes d'affiche ont tenu leur rang

Le trio de chanteuses LEJ, avec ses relectures énergiques de tubes internationaux, comme le rappeur MHD, phénomène sur le net, ont montré qu'ils savaient tenir une scène. 

Parmi les autres réussites: Louise Attaque a affiché son plaisir de retrouver la scène, Jain a séduit avec son univers électro-pop, Radio Elvis a imposé son élégance rock, Dionysos a mis le feu dans un théâtre, tout comme le plateau rock Rover-Jeanne Added-Feu! Chatterton qui a enflammé le festival. 

Les amateurs d'électro n'ont pas été en reste avec la présence de The Shoes samedi et General Elektriks vendredi, deux machines à faire danser. Les soirées du vendredi et du samedi, taillées pour les plus jeunes, ont fait "un carton plein", selon les organisateurs.  

Les amoureux des belles voix et des moments plus calmes ont fait un triomphe à l'envoûtante Ala.ni, Londonienne à la voix impressionnante proposant une soul 50's derrière un micro vintage. 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Un parcours sécurisé pour les jeunes migrants

Les + Lus