Une bagarre éclate entre demandeurs d'asile au Subdray dans le Cher

Comme une soixantaine hôtels F1 en France, celui du Subdray près de Bourges (Cher) a été réquisitionné en juillet 2017 pour devenir un centre d'hébergement d'urgence. / © F3
Comme une soixantaine hôtels F1 en France, celui du Subdray près de Bourges (Cher) a été réquisitionné en juillet 2017 pour devenir un centre d'hébergement d'urgence. / © F3

Une rixe a éclaté mercredi soir à l'ancien hôtel Formule 1 du Subdray, près de Bourges. Un établissement qui accueille une centaine de migrants dans le cadre du programme d'accueil et d'hébergement des demandeurs d'asile. Une quinzaine d'entre eux ont été séparés par les forces de l'ordre.

Par Ch.L

Les policiers du commissariat de Bourges sont intervenus  mercredi vers 23h15 rapporte le Berry Républicain. La bagarre opposait une quinzaine de résidents de l'ancien Formule 1 transformé en centre d'hébergement. Un contentieux entre résidents afghans et guinéens serait à l'origine de la rixe. 

Les policiers ont saisi des bâtons et des barres de fer. Un Soudanais de 25 ans a été interpellé avant d'être relâché. 

Le 27 novembre 2017, une manifestation organisée par le collectif CODAC (Comité de vigilance pour la défense des droits des étrangers) avait dénoncé les conditions d'hébergement déplorables de la centaine de demandeurs d'asile dans l'ex-Formule 1. 
"La promiscuité est extrême. Il n'y a pas d'intimité possible. Ils sont isolés du centre-ville, au milieu d'une zone où ils sont condamnés à attendre sans rien avoir à faire...." expliquait alors un représentant du comité. 

Emmanuel Macron a promis en juillet 2017 la création de 12 000 places supplémentaires d'hébergement. Une mesure qui, selon les associations, sera insuffisante pour juguler l'engorgement des centres d'hébergement. 

Sur le même sujet

Musée Girodet à Montargis : un musée rénové (épisode 1/4)

Les + Lus