Bourges : un financement participatif pour ouvrir un bar à chats

Loona est la mascotte du Coffee Cat qu'Estelle espère ouvrir grâce au financement participatif / © Estelle Demay
Loona est la mascotte du Coffee Cat qu'Estelle espère ouvrir grâce au financement participatif / © Estelle Demay

Depuis maintenant un et demi, Estelle Demay travaille sur un projet qui lui tient à coeur : ouvrir un bar à chats à Bourges. Le concept vient du Japon, c'est un salon de thé dans lequel vous pouvez vous détendre au rythme des ronrons.

Par Christelle Chapiotin

Il y a deux ans, Estelle Demay, installée dans le Cher a adoptée Loona, une chatte qui est devenue la mascotte du Coffee Cat qu'elle espère ouvrir à Bourges.

Le bar à chats, qu'elle préfère appeler café des chats, est un lieu qui a pour particularité d'héberger un grand nombre de chats avec lesquels les clients peuvent interagir. Quand elle a cessé son activité d'assistante maternelle, Estelle, 44 ans, s'est lancée dans le projet.


Mon objectif est de faire du Coffee Cat un endroit où on ne craint pas de pousser la porte même si on vient en solo.un salon de thé qui se veut convivial et cosy, pour se rassembler autour d'un thé et d'une pâtisserie maison.

L'idée est que le client soit accueilli par des chats, tous adoptables, qui proviendraient de l'association "Les Moustaches du Berry", basée à Vierzon, avec qui elle travaille. 

Besoin de ronrons? / © Estelle Demay
Besoin de ronrons? / © Estelle Demay



Un financement participatif toujours ouvert


Estelle est actuellement à la recherche d'un local , entre 70 et 80 m², dans le centre-ville de Bourges ou en périphérie. Dans sa démarche écologique, elle souhaiterait acheter le mobilier dans une recyclerie.

Pour l'aider à mener à bien son projet, et constituer quelques réserves en matière de litières ou encore de croquettes, elle fait appel à la générosité des internautes via un système de financement participatif. Vous avez jusqu'au 22 mars pour apporter votre contribution et pouvoir ainsi profiter des bienfaits de la ronronthérapie.



Sur le même sujet

My Fair Lady : dans les coulisses de la Fabrique Opéra Val de Loire (1/4)

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés