• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Bourges : un médecin devant les assises du Cher pour viols aggravés, 36 victimes reconnues

(Photo archive Dec 4, 2014) Médecin généraliste à Argent sur Sauldre (18), Thierry Dassas est jugé à partir de ce lundi pour viols aggravés. L'homme filmait également ses attouchements dans son cabinet médical. / © STEPHANIE PARA - MAX PPP
(Photo archive Dec 4, 2014) Médecin généraliste à Argent sur Sauldre (18), Thierry Dassas est jugé à partir de ce lundi pour viols aggravés. L'homme filmait également ses attouchements dans son cabinet médical. / © STEPHANIE PARA - MAX PPP

Cette affaire avait deffrayé la chronique dans le Cher en décembre 2014.  Le Dr Thierry Dassas, médecin généraliste, à Argent sur Sauldre avait été accusé de viols aggravés et atteinte à l'intimité de la vie privée puisqu'il avait filmé les consultations. 

Par Marine Rondonnier avec Fabienne Marcel

Thierry Dassas, médecin généraliste à Argent-sur-Sauldre aujourd'hui à la retraite, est jugé à partir de ce lundi par la cour d'assises du Cher. Il est jugé pour viols.


Rappel des faits


Les faits se seraient déroulés entre 2005 et 2014, dans le cabinet médical du dr Thierry Dassas, médecin généraliste. En novembre 2014, une patiente se rend compte qu'elle est filmée pendant sa consultation gynécologique par un camescope caché. Une autre patiente, accuse le médecin de pénétrations digitales répétées. 


Le médecin reconnaît avoir filmé des patientes


Un appel à témoins est lancé. Les vidéos sont découvertes. 36 victimes sont reconnues. Si le médecin avoue qu'il a fait une erreur en filmant les consultations à l'insu des patientes, il nie les viols. Pour lui, il s'agissait de gestes médicaux justifiés. Ce n'est pas l'avis des experts  saisis par le juge d'instruction.

Désormais à la retraite, Le Docteur Dassas est jugé  du 11 au 22 juin, par la cour d'assises du Cher.

Sous contrôle judiciaire après une détention provisoire de plus de six mois, le médecin de 68 ans, présumé innocent, encourt, 20 ans de réclusion criminelle.

Live-tweet du procès, le 11 juin

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer