Bourges : réviser le baccalauréat dans un monastère

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

Il ne reste que deux jours avant la première épreuve du baccalauréat. La fameuse épreuve de philosophie aura lieu jeudi 15 juin. A Saint-Doulchard, près de Bourges, les soeurs de l'Annonciade accueillent au monastère les élèves qui souhaitent réviser dans un endroit calme, loin de toute distraction.

Par Flora Battesti

Pour Théophile, le bac c'est du sérieux ! Elève en terminale ES, il a choisi de passer quelques jours au monastère de l'Annonciade, près de Bourges, pour réviser loin de toute tentation.

Réviser à l'abri des tentations


Au programme : philosophie et économie... Dans cette chambre monacale, pas de perte de temps ni de concentration : "au moins, il n'y a pas de télévision qui pourrait me tenter ou je ne sais quel autre écran qui serait chronophage", reconnait le lycéen. "Ca permet aussi d'avoir un nouvel environnement et de créer toute mon ambiance de révision. Et ensuite ça me permet d'être plus calme à la maison par exemple."

A l'étage supérieur, ce sont les filles qui révisent ! Elles s'échangent des corrigés du bac et des conseils dans les matières où elles ont des difficultés. C'est une bonne façon de se motiver. Bénédicte en ressent les bénéfices. "Quand je suis toute seule, je n'arrive pas à réviser. A la maison il y a internet, toutes les petites distractions... Donc je préfère être ici au calme."

Depuis trois semaines, ils n'ont plus cours. Les lycéens ont donc préparé un programme de révision très précis : de 10h à 12h de travail par jour. Pierre remplace le professeur de géographie.

Pour les élèves de toutes confessions


Assister aux messes n'est pas obligatoire : ici, les élèves de toutes confessions sont acceptés.

Les sœurs de l'Annonciade s'occupent de l'intendance et des repas. Leur présence est discrète mais efficace. "Il n'y a pas internet, il n'y a pas le téléphone qui les sollicite et qui viendrait les sortir de leurs révisions. Là ça leur fait vraiment un cadre car ils sont là vraiment que pour travailler", explique Sœur Marie Immaculée.


L'examen de philosophie est dans deux jours et les épreuves du baccalauréat se poursuivent jusqu'au 3 juillet.

►Reportage réalisé par Aline Métais, Mekhak Movsissian, Delphine Vandal-Morin

 

Sur le même sujet

Dans les coulisses des championnats de France de Hip Hop

Les + Lus