L'abbé Spinoza, ancien directeur de l'école hors contrat l'Angélus, à nouveau dans le viseur de la justice

Régis Spinoza, l'ancien directeur de l'école catholique l’Angélus (Cher), a été interpellé dans les Deux-Sèvres alors qu'il dispensait un cours à une dizaine d'enfants. Déjà condamné pour des violences et humiliations en 2021, l'abbé avait interdiction d'entrer en contact avec des mineurs.

Les ennuis judiciaires se poursuivent pour l'abbé Régis Spinoza. L'ancien directeur de l'école catholique hors contrat, l'Angélus, à Presly dans le Cher, a été interpellé en plein cours de catéchisme dans un lieu-dit des Deux-Sèvres, le 31 mai dernier, rapporte La Nouvelle République. 

L'homme, condamnait en 2021 à une peine de trois ans de prison avec sursis pour des violences et des humiliations sur mineurs lorsqu'il dirigeait l'école catholique l'Angélus, avait interdiction d'entrer en contact avec des mineurs pour une durée de dix ans.

Flagrant délit

L'abbé a été pris en flagrant délit alors qu'il dispensait un cours à une dizaine d'enfants. Convoqué le 2 juin devant le procureur de la République en vue d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (plaider-coupable), le parquet a proposé une condamnation de six mois de prison ferme, indique France 3 Nouvelle-Aquitaine. Le parquet de Niort n'a en revanche pas demandé la mise en exécution de la peine. Le prêtre est donc sorti libre du tribunal.

Pour expliquer son geste, l'homme plaide "une mauvaise compréhension de sa part", note France 3 Nouvelle-Aquitaine qui cite le parquet de Niort, expliquant "que des parents étaient systématiquement présents lors de ses cours" et qu'il pensait être "dans son bon droit".