Les métiers du lait expliqués aux enfants : deux jours pour découvrir les savoir-faire fromagers et laitiers

À l'occasion de la journée mondiale du lait qui avait lieu le 1er juin, la laiterie H.Triballat à Rians dans le Cher organise deux journées de découverte ce 6 et 7 juin pour 412 élèves den 11 écoles environnantes. De la traite au moulage de la faisselle en passant par la fabrication du crottin de chèvres, les enfants de la grande section au CM2 ont pu découvrir les savoir-faire fromagers et laitiers à travers des ateliers dispensés par des professionnels de la filière.

"Imaginez... très tôt le matin, on met de la musique classique dans la salle de traite, ça permet de détendre les vaches. Ensuite on lave ces petites parties-là avec une lingette et du savon", présente un membre du centre national interprofessionnel de l'économie laitière qui anime l'atelier "traite du lait". "Est-ce que vous savez combien de litres de lait peut produire une vache dans une journée ? "30 litres", répond un enfant qui semble s'y connaître..."25-30 litres selon les races en effet". 

Après l'hygiène et les quantités, le vocabulaire. "Quelqu'un sait comment ça s'appelle ?" 

"Les tétines", lance un enfant, "le pis" essaye une autre..."

"C'est un pis ou une mamelle, c'est la même chose. Et ces quatre petites tétines que vous voyez là, les éleveurs vont les appeler les trayons" répond... "Et ça, ça s'appelle une griffe et dans le sud, ils appellent ça l'araignée. Elle quatre gobelets pour les quatre trayons de la vache. Pour une chèvre ou une brebis j'en ai que deux. " 

Une fois les bons mots intégrés, les enfants essayent la traite. C'est Nino qui se lance. Il place la griffe sur les mamelles de la fausse vache. " La traite sur les vraies vaches a été réalisée très tôt ce matin", explique le guide. Les gestes de l'enfant sont sûrs. La concentration ultime. Exercice réussi pour le jeune garçon.

 "Le lait quand il sort de la vache, il est chaud ou il est froid les enfants ? Il est chaud. On va donc le refroidir à 4 degrés dans le tank à lait du laitier qui passe à la ferme chercher le lait."

Ensuite le lait va être soit conditionné dans des briques soit transformé. "Qu'est-ce qu'on peut faire avec du lait"? " Du crottin", répond un fin connaisseur du fromage de chèvre... "Du gruyère", ajoute son camarade." "Oui en effet du fromage. On peut aussi faire de la crème fraîche, des yaourts, du beurre, du fromage blanc..." 

Opération moulage de faisselle 

Dans un autre atelier, les enfants découvrent la transformation du lait. " Il arrive ici dans de grandes citernes. On le mélange avec de la crème pour fabriquer de la faisselle", explique un des membres de l'équipe de la laiterie. "On ajoute des ferments et de la présure, ce qui va permettre au lait de passer de l'état liquide à quelque chose de plus solide. Comme le fromage blanc que vous mangez à la maison. On met ça dans une grande bassine. Une fois le lait caillé, on va couper ce gros bloc de fromage blanc en petits cubes. Puis on va mouler dans ces petits paniers qui ont des petits trous. Le fromage blanc va rester et l'eau va sortir."

Après la théorie, la pratique. Soline et Anaïs enfilent un tablier et une charlotte, grimpent sur un marchepied, prennent une louche et placent le fromage sur le répartiteur pour mouler la faisselle. Ensuite deux autres enfants vont mettre les faisselles en pots.

Stéphanie Sodian, travaille à l'atelier des desserts des laiteries Triballat et accompagne sa fille avec sa classe :"Ça lui fait connaître le métier que je fais. Ma fille me pose souvent des questions. Mais sans voir ce n'est pas simple. Là, elle se rend compte du vrai travail et tous les produits qu'on peut faire avec du lait."

Un peu plus loin un autre groupe découvre la fabrication du crottin de chèvre. Comme pour la vache, les enfants apprennent le vocabulaire, de la traite au conditionnement du fromage en passant par la pasteurisation du lait. Ensuite, ils vont en fabriquer eux-mêmes.

Découvrir le métier d'éleveur

Ces portes ouvertes sont aussi l'occasion de rencontrer certains des 200 éleveurs avec qui la laiterie travaille. Anne Yvray est installée depuis deux ans avec son père comme éleveuse laitière dans le nord du Cher à Villegenon. Elle explique comment se déroule sa journée de travail aux enfants, qu'elle commence à 6 heures du matin et que le midi, elle mange sur le pouce.

"On est là pour promouvoir notre métier et échanger avec les enfants. On leur parle de notre quotidien, nos horaires de travail, les vaches, leur fonctionnement. La meilleure communication c'est à nous de la faire parce que c'est nous qui connaissons le mieux notre métier," confie Anne Yvray qui a pris du temps sur ses journées chargées pour venir transmettre la passion de son métier d'éleveuse. 

En fin de visite, place à la dégustation. Les enfants peuvent goûter la faisselle avec de la confiture, du coulis de fruits rouges, du spéculos ou du pralin.

Une seconde journée aura lieu ce vendredi 7 juin. 

En 2023, la laiterie Rians a transformé 55 millions de litres de lait en fromages blancs, faisselles, crottins de chèvres et autres crèmes brûlées. 

L'entreprise familiale est installée à Rians dans le Cher depuis 1901. Dirigée par Hugues Triballat, petit-fils des époux fondateurs, elle compte 1500 collaborateurs en France et dans le monde.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité