« Murmures » : une exposition, deux lieux, autour des sculptures de Georges Jeanclos

Les œuvres du sculpteur Georges Jeanclos sont visibles jusqu'en septembre 2017 / © F3
Les œuvres du sculpteur Georges Jeanclos sont visibles jusqu'en septembre 2017 / © F3

Vingt ans après la disparition du sculpteur Georges Jeanclos, le centre des monuments nationaux et la galerie Capazza s’associent et rendent un hommage à l’artiste du 17 juin au 17 septembre 2017.

Par Mélanie Trachsler avec NR

Au vernissage, dans la galerie Capazza, des chuchotements… « quelle émotion » ... « incroyable » des murmures… et du silence.

Quelle émotion

Incroyable !


Comme des survivants, les visages témoignent : « les dormeurs sont les témoins des rêves, spectateurs immobiles de mes angoisses. Ils sont sans âge » disait Georges Jeanclos.

Leur auteur a vécu à Vichy. Pour échapper aux rafles qui menaçaient les juifs, sa famille a dû se cacher dans les bois. Il s’est terré dans la montagne, puis à la libération, il a vu les atrocités commises par la milice ; des collabos pendus par les pieds. Oui, Georges Jeanclos aurait pu incliner vers la tragédie, au lieu de cela, il sublime la beauté des êtres : dormeurs, urnes, Pietà, l’autre est toujours en empathie.

Pour le critique d’art Christian Noorbergen, dans son œuvre « la sagesse et la douleur se lient où l’éphémère et le durable s’accompagnent, où l’occident et l’orient font passerelle ». Dans le travail de l’artiste certaines formes sont récurrentes, sans doute est-ce l'influence des pays lointains, le Gandhara en Inde et les moines bouddhistes japonais ou encore les larmes sur les colonnes qui font écho aux motifs des thermes de Constantinople (Turquie actuelle).

Partout où il allait, Georges Jeanclos avait un crayon à la main et dessinait. On lui doit des œuvres majeures comme le monument en hommage à Jean Moulin sur les champs Elysées, la fontaine Saint-Julien au pied de Notre Dame ou encore le portail de la cathédrale Notre Dame de la Treille à Lille.

Cet été c’est au Palais Jacques Cœur que l’on admira ses œuvres comme la dormition modelée pour le tympan de Saint-Ayoul à Provins.


Les dormeurs sont les témoins des rêves, spectateurs immobiles de mes angoisses. Ils sont sans âge


 

Les sculptures de Georges Jeanclos à la galerie Capazza et au palais Jacques Cœur
Découverte des œuvres de Georges Laclos. Intervenants : Mathilde Ferrer (Veuve de Georges Jeanclos) et Laura Capazza (Galeriste). Archives Georges Jeanclos (11 mars 1992) - France 3 Centre-Val de Loire - Mélanie Trachsler, Jean Barrère et Jérémie Bénard


Galerie Capazza
1 rue des Faubourgs - 18330 Nançay
02 48 51 80 22
Site Web

Palais Jacques Cœur
10 bis, rue Jacques Coeur - 18000 Bourges
02 48 24 79 42
Site Web

Expositions du 17 juin au 17 septembre 2017.



Les interviews bonus

Interview de Gérard Capazza
Gérard Capazza présente deux sculptures de Georges Jeanclos.

 

Interview Jean-Luc Meslet vernissage exposition G. Jeanclos
Explication d'une des sculptures de Georges Jeanclos par Jean-Luc Meslet, administrateur du Palais jacques Cœur.

 

Sur le même sujet

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus