"On a envie d'aller chercher les derniers matchs de chaque compétition", Olivier Lafargue détaille les ambitions du Bourges Basket

Après une saison, sans titres majeurs l'année dernière, le Tango Bourges Basket et son coach Olivier Lafargue affirment leurs ambitions après une intersaison mouvementée, marquée par le départ de joueuses majeures.

C'est la rentrée pour le Tango Bourges Basket. Les joueuses d'Olivier Lafargue retrouvent le parquet du Prado ce dimanche 24 septembre à 15h15 contre Basket Landes. Une rencontre marquée par les mises à l'honneur des deux légendes Élodie Gaudin et Céline Dumerc, désormais à la retraite, qui verront leurs numéros retirés pour avoir marqué l'histoire du club berruyer.

Demi-finaliste des playoffs en championnat et quart de finaliste en Euroligue la saison dernière, l'entraîneur Olivier Lafargue détaille ses objectifs. "On cherche à briller dans toutes les compétitions. Ce n'est pas nouveau, lorsque l'on défend les couleurs de ce club, on a envie d'aller chercher les derniers matchs de chaque compétition". Pour rappel, Bourges sera engagé en Eurocup cette saison, la petite sœur de l'Euroligue. Pourtant, l'intersaison a été marquée par des départs majeurs.

Tout d'abord, Élodie Gaudin a pris sa retraite et est désormais directrice sportive. Une perte majeure pour l'effectif et pour l'entraîneur berruyer : "Ça faisait six ans que l'on travaillait ensemble, il y avait plein de choses qui coulaient de source. J'avais la chance d'avoir une relation particulière avec elle qui nous permettait de se comprendre". L'autre joueuse majeure partie est Laetitia Guapo qui fait partie du "groupe de préparation olympique" lancé par la Fédération française de basket en vue du tournoi de 3X3 des JO de Paris 2024.

L'œil d'Olivier Lafargue sur ses nouvelles recrues

"On a quand même des joueuses qui connaissent bien le club, une ossature sur laquelle on peut travailler, c'est une bonne chose", assure Olivier Lafargue. Parmi les nouvelles recrues notables, Artemis Spanou "qui va nous amener beaucoup de très belles choses". Il y a aussi Ana Filip qui "connaît très bien le club et qui revient nous apporter sa taille, son adresse et son expérience". Kamile Nacickaite, "une poste 3, une vraie shooteuse qui se fera beaucoup d'amis au Prado parce que c'est vraiment quelqu'un qui est capable d'enflammer les matchs". Tima Pouye arrive aussi dans le secteur extérieur.

Artemis Spanou est attendue

L'entraîneur de Bourges attend d'ailleurs beaucoup de sa recrue grecque d'1m85, Artemis Spanou, autant sur le terrain que dans le groupe, "elle va amener beaucoup de liant dans cette équipe". Une nouvelle leader dans le groupe dans lequel Sarah Michel-Boury, promue capitaine et au club depuis six ans, Alix Duchet et Pauline Astier seront aussi des membres importants.

Un effectif renouvelé et des objectifs élevés que l'entraîneur souhaite tout de même tempérer. "Avant de penser à la fin, ce qui arrive trop souvent, on doit se concentrer au jour le jour pour savoir comment arriver à être la meilleure équipe possible, c'est ça qui doit nous animer [...] Dans le but de faire briller ce club dans toute la ville, tout le département et sur l'ensemble de la France et l'Europe", conclut Olivier Lafargue.