• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Procès des braqueurs de bijouterie : de 4 à 14 ans de prison ferme pour les accusés

© F3
© F3

Neuf personnes étaient mises en causes dans l'affaire du braquage de l'atelier de joaillerie de Saint-Amand-Montrond. Le parquet avait requis des peines de prison ferme pour tous les accusés. Il a été majoritairement suivi par le tribunal. 

Par Yacha Hajzler

La cour d'Assises de Bourges a rendu aujourd'hui son verdict dans l'affaire du braquage de l'atelier de joaillerie de Saint-Amand-Montrond. Elle a condamné huit des accusés à de la prison ferme, allant de 4 à 14 ans d'emprisonnement pour la peine la plus lourde. Un seul des prévenus a été relaxé. 

Neuf personnes comparaissaient dans cette affaire depuis le 5 février. Ceux qu'on appelle le "gang des sept" étaient accusés d'avoir séquestré et braqué le couple Garcia, dont l'époux travaillait dans un célèbre atelier de joaillerie en 2013. Deux autres personnes étaient accusées de recel des bijoux volés et d'association de malfaiteurs.

Il y a deux jours, malgré certains accusés qui protestaient de leur innocence, le parquet avait requis des peines fermes pour l'ensemble des accusés, allant de 18 ans de réclusion criminelle pour les "Parisiens" Nicolas Larbaneix et Loïc Estève à cinq ans de prison dont trois avec sursis contre Eddy David. 

Le ballet des avocats avait alors commencé, se poursuivant jusque jeudi soir. Mais la cour d'assises a enfin tranché, satisfaisant majoritairement aux injonctions de sévérité de l'avocat du couple Garcia, Me Eugène Bangoura. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Saran : le centre pénitentiaire ouvert à nouveau

Les + Lus