• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Suzane au Printemps de Bourges : retour sur un concert qui mélange chanson française et électro

Suzane, une conteuse d'histoire sur musique électro / © Pierre Florent
Suzane, une conteuse d'histoire sur musique électro / © Pierre Florent

La chanteuse Suzane s'est produite vendredi soir au Printemps de Bourges pour la soirée “Happy Friday”. Voici une artiste dont on entendra parler !

Par Nicolas Ricoud

Quand on vous parle de Suzane, vous entendez peut-être l’un des morceaux de Léonard Cohen ? Et bien, il n’en est rien.

Suzane, qui s’écrit avec un seul N, est une jeune artiste. Ce n’est pas son vrai prénom. Cette jeune femme de 28 ans originaire d’Avignon se prénomme en réalité Océane. Mais elle a choisi ce nom de scène pour rendre hommage à sa grand-mère. Et cela lui va plutôt bien !
 
Sur son compte Instagram, l’artiste se définit ainsi dans sa bio : “conteuse d’histoires vraies sur fond d’électro”. Entrez dans son univers musical … vous ne serez pas déçu. S’y mêlent danse et effets visuels. Et c’est sur scène que tout cela prend corps.

Ses inspirations artistiques sont nombreuses. Brel, Piaf, Renaud … mais aussi Daft Punk. Alors forcément, quand musique électro et textes en français se mélangent, ça donne un cocktail détonnant. Le tout habillé d’un costume qui la va très bien, en bleu et noir avec deux bandes blanches.

Au mois de mars, Suzane s’est produite dans plusieurs salle en Chine. De retour en France en avril, la chanteuse vient de se produire à La Gaîté Lyrique à Paris. Ce vendredi soir, elle était au Printemps de Bourges, pour la soirée Happy Friday. Et elle nous l'avait promis et elle a tenu sa promesse, pendant son set de 45 minutes, avons découvert des titres inédits, que l'on ne connaît pas encore ! Parmi les chansons qu'elle a présenté au public, elle nous a conté quelques histoires "vraies" comme elle s'amuse à nous l'expliquer, écrites derrière le comptoir du bar où elle travaillait il y a encore peu de temps : le rythme de la vie parisienne, le régime, l'addiction aux réseaux sociaux dès le réveil ou encore cette rencontre avec "Madame à demi" qui a peur de la vie et des gens (ou qui a peur de vivre pleinement sa vie).

Voici un extrait de son concert publié sur notre page Facebook :

Le succès va grandissant pour Suzane : "ça s'accélère". Le bouche à oreille fait son travail, le public en parle et comme elle le dit, "cela grossit de manière organique". Et hier soir au Palais d'Auron, le public était conquis. Nous, on pense qu'elle a un bout de chemin à faire dans l'univers musical. Son album à paraître prochainement sera là pour le vérifier.

Voici un extrait de son concert en 360 degrés, l'occasion de se rendre compte de l'ambiance :


Même si son planning devient important, elle trouve encore quelques moments pour "La flemme". C'est le nom d'une de ses chansons. Et c'est aussi pour elle une manière de poser son esprit. Et elle l'avoue, de se plonger dans des séries du Netflix ou autres. Elle nous cite par exemple "Sense 8" et "The Handmaid's Tale", séries qu'elle adore. Nous lui avons posé d'autres questions pour "La Boîte à Je" de France 3. Voici ses réponses ... avec notamment sa passion pour le jeu vidéo "Tekken" ou encore pour la région de la Camargue, qui lui rappelle son enfance.
 
 

L'univers de Suzane en quelques clips

Pour découvrir son univers, voici deux clips de Suzane qui montrent bien son univers coloré et ses textes affirmés :
 
 

Dans son nouveau clip “SLT”, Suzane dénonce le harcèlement de rue dont sont victimes les femmes.
 

Souffle, serre les dents.
Comme d’hab’ tu te tais.

 



A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus