• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Coupe du monde féminine de football : Charlotte Bilbault, une Berrichonne chez les Bleues

Charlotte Bilbault a débuté le football dans le Cher, où elle compte de nombreux supporters. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire
Charlotte Bilbault a débuté le football dans le Cher, où elle compte de nombreux supporters. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire

Chalotte Bilbaut a commencé très jeune à taper dans le ballon avec les garçons à Vignoux-sur-Barangeon, près de Vierzon. A aujourd'hui 29 ans, elle s'apprête à disputer la coupe du monde de football avec l'équipe de France, mais n'en oublie pas pour autant ses racines.

Par Christelle Chapiotin

Lors du match de préparation de l'équipe de France féminine de football à Orléans le 25 mai dernier face à la Thaïlande, Charlotte Bilbault a été très claire, "je ne suis pas loin de la maison, mais chez moi, c'est à Vignoux-sur-Barangeon, ma ville".

Cette commune, située tout près de Vierzon, la milieu de terrain tricolore y retourne d'ailleurs régulièrement, pour retrouver ses proches, mais aussi aller à la rencontre de ses nombreux supporters.

Vignoux-sur-Barangeon, sa ville, le CS Vignoux, son club, celui où tout a commencé. Issue d'une famille de footballeurs, Charlotte a taquiné le le ballon avec les garçons dès l'âge de 5-6 ans, comme son frère, son oncle, ou son père, Christian, qui est toujours éducateur au CSV.
L'amour du ballon... C'est au CS Vignoux que tout a commencé. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire
L'amour du ballon... C'est au CS Vignoux que tout a commencé. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire

Philippe Prot, l'actuel président, se souvient d'une fillette passionnée, son premier entraîneur, Jeff Morlixa sourit quand il explique que les jeunes coéquipiers masculins de Charlotte venaient discrètement lui demander d'être dans l'équipe du petit phénomène lors des confrontations de fin d'entraînement.
 

"Elle nous a mis la misère"

En 2003, Charlotte Bilbault entre en section sportive au collège Louis Armand à Saint-Doulchard, près de Bourges. Joël Pouget, professeur d'histoire-géographie, et Alain Brunet, professeur d'EPS ont tous deux apprécié cette élève travailleuse et très à l'écoute en cours.
 
De gauche à droite : Alain Brunet, professeur d'EPS, Sacha Suman, principal du collège, et Joël Pouget, professeur d'histoire-géographie. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire
De gauche à droite : Alain Brunet, professeur d'EPS, Sacha Suman, principal du collège, et Joël Pouget, professeur d'histoire-géographie. / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire

Sur les terrains de sport, elle faisait déjà preuve de qualités dans le jeu collectif précise Alain Brunet, et dans la section foot, elle s'est très vite imposée, sous les regards en coin des garçons qui, pour certains, prenaient un peu de haut LA fille de la promotion.

Les garçons étaient un peu remuants et moqueurs, mais à l'issue du premier entraînement, l'un d'eux m'a dit, "elle nous a tous mis la misère", c'était réglé.

Après Vignoux-sur-Barangeon, Charlotte Bilbaut a joué à l'Eglantine de Vierzon puis au FCL Saint-Christophe de Châteauroux, avant d'intégrer Clairefontaine en 2006.
 

L'équipe de France en 2015, et la coupe du monde cette année

Après Soyaux, Izeure, Montpellier, et Juvisy, Charlotte Bilbault a signé au Paris FC en 2017, où elle évolue toujours actuellement, avec le numéro 18 bien évidemment.

Pour suivre la Berrichonne avec l'équipe de France, c'est le numéro 14 qu'il faut surveiller. Elle a rejoint les rangs tricolores en 2015, et fait donc partie des 23 joueuses qui vont défendre nos couleurs lors de cette coupe du monde qui se déroule à domicile, du 7 juin au 7 juillet.
 

Les quelques 260 licenciés du CS Vignoux sont passés en mode supporters de l'équipe de France, et plus spécialement de Charlotte, dont les portraits occupent une grande partie des murs du club house.
Charlotte a ses supporters à Vignoux ! / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire
Charlotte a ses supporters à Vignoux ! / © Ch. Chapiotin, F3 Centre-Val de Loire

Même ceux qui ne l'ont pas connue dans sa période "berrichonne" sont sensibles à la disponibilité de la championne, qui est restée simple et accessible, à l'image de sa famille, qui se veut très discrète.

Ils sont tous derrière Charlotte, qui débute la grande aventure ce vendredi 7 juin à Paris face à la République de Corée, la finale est programmée à Lyon le 7 juillet.

 

LE CALENDRIER DES BLEUES EN PHASE PRELIMINAIRE

Groupe A : France, République de Corée, Norvège, Nigéria
 

  • 07/06, 21h : France- République de Corée à Paris
  • 12/06, 21h : France- Norvège à Nice
  • 17/06, 21h: Nigéria- France à Rennes

Sur le même sujet

Reportage Fête de la lumière

Les + Lus