La mairie de Bourges obligée de réduire le nombre de cantines à cause du covid

Publié le
Écrit par Catherine Lacroix
160 enfants prennent leurs repas à la cantine.
160 enfants prennent leurs repas à la cantine. © France Télévisions

Les absences au travail, dues à l’augmentation du taux d’infection au covid augmentent trop en cette rentrée de janvier. La mairie de Bourges a donc choisi de fermer chaque jour et de manière tournante et régulière six cantines. Afin d’avoir un nombre suffisant d’agents pour accueillir les enfants.

Quarante agents affectés aux cantines et à l’accueil périscolaires étaient absents ce mardi. Un chiffre qui a doublé en 24 heures.

La mairie de Bourges qui doit faire fonctionner vingt-trois restaurants scolaires, avec des protocoles sanitaires renforcés a dû réagir.

Pour constituer une brigade volante de salariés, elle a mis en place un système de fermeture tournante dans lequel cinq à six établissements fermeront chaque jour, pour libérer quotidiennement une trentaine d’agents, qui iront combler les absences dans les cantines ouvertes.

Un dispositif qui devrait être maintenu jusqu’aux vacances de février

Et ce, à moins d’une amélioration massive de la situation épidémique, précise la mairie. Ce choix a été fait de privilégier les repas chauds aux pique-niques, et devrait permettre d’assurer trois des quatre repas hebdomadaires dans de bonnes conditions.

Près de 3000 élèves susceptibles de manger à la cantine à Bourges

Aujourd’hui quelques 2700 élèves fréquentent chaque jour ces établissements. Un système de pré-réservation a été mis en place pour mieux gérer les flux. Et la municipalité précise que les repas annulés pour cause de crise sanitaire ne seront pas facturés. Les parents, eux, sont informés par mail, des évolutions et adaptations nécessaires, en raison de la progression virulente du virus.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.