• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Municipales : le quotidien de Cédric Fischer, maire de la plus petite commune rurale du Cher, 15 habitants

Cédric Fischer
Cédric Fischer

#Municipales2020 : nous sommes allés à la rencontre de maires de communes rurales du Centre-Val de Loire pour tirer leurs portraits dans le cadre des élections municipales à venir. Comment ces élus de proximité voient leurs mandats ? Leur territoire ?

Par France 3 Centre-Val de Loire

Au dernier recensement, on comptait à peine 15 habitants dans le village de Saint Céols. Cette petite commune du Cher a depuis vu sa population augmenter. Son maire, Cédric Fischer, effectue son premier mandat. 

Cédric Fischer a 60 ans et 3 activités: Avocat,  agriculteur et maire de Saint Céols. Cet avocat spécialisé dans le contentieux des affaires et l'arbitrage exerce à Paris 5 jours par semaine. 
Il est aussi agriculteur : il cultive 52 hectares de céréales (blé et colza) des terres familiales, autrefois gérés par son grand père. Quand on s'étonne de ses multiples casquettes, il confirme:

Tout est bizarre à Saint Céols

Sa femme est magistrate, elle exerce ... à Bourges!

Il est maire de sa commune depuis 2014 et il veut tout mener de front. Quand il sera à la retraite, il envisage de passer plus de temps dans sa commune. Il y a des attaches familiales anciennes. Sa famille est installée là bas depuis 110 ans. Son arrière-grand-père était déjà maire de ce petit village du Cher. Son mandat n'est pas sa première responsabilité à Saint-Céols, il a été Conseiller municipal de 1983 à 1989.

En 2014, le renouvellement du conseil s'est avéré nécessaire, ses membres, âgés, ne se représentaient plus. On lui a demandé de s'impliquer. 
 
 

À Saint Céols, "tout le monde se connaît, tout le monde se tutoie. Les plus anciens ont vu naître les autres"


Il y a peu, la commune ne comptait que 17 habitants mais  une famille est arrivée depuis 15 jours. "C'est l'explosion démographique, chez nous les chiffres ne veulent rien dire. Mais c'est un rajeunissement considérable avec l'arrivée de cette famille avec des enfants de 2 et 4 ans!"
Lui-même en a 5 filles. Dont une fille au conseil municipal. D'ailleurs, il y a aussi un frère et un cousin. Sa ère adjointe compte également un frère au sein du conseil. Et un autre adjoint n'est autre que le mari de la secrétaire de Mairie. Bref, le conseil municipal de Saint Céols c'est une affaire de famille. 

Même s'il a grandi à Paris, Cédric Fischer a toujours gardé une maison sur les terres de ses aieux. Il y a passé toutes ses vacances dès le plus jeune âge. Cette vie partagée entre le Cher et Paris suscite certaines réflexions: "Quand je suis à Paris,on pense que je suis berrichon. Quand je suis dans le Berry, on me dit que je suis parisien!" 

Son travail à la Mairie de Saint Céols n'est pas quotidien, il est hebdomadaire. Il est présent à la mairie tous les samedis matins. 
La mairie reste ouverte 3 matinées par semaine, pendant lesquelles il reste joignable par téléphone. Aujourd'hui par exemple il a été contacté pour un problème de distribution de courrier. Le facteur n'est pas passé. Il a passé une heure à tenter de régler le problème à distance avec la Poste, en vain. 

Ce qui lui prend beaucoup de temps ce  sont les réunions des communautés de commune. 2 par mois. Il ne représente sa commune que lors des réunions importantes où sa parole a du poids car il ne "veut pas jouer les potiches". 

Sur la gestion de la commune il n' y pas grand chose à faire, tout est simple, peu de problématiques se posent à lui en tantq eu maire. 
Pour l'entretien, tous les habitants se retroussent les manches lors d'une journée citoyenne. 

Pourquoi est-il maire? "C'est un devoir". L'homme se dit très attaché à la ruralité. Ses voyages à travers le mode en tant qu'avocat lui font voir la ruralité d'un autre oeil. Peu comprise selon lui, "les ruraux sont considérés comme des ploucs". 

Aujourd'hui il veut se battre pour sa commune et le monde rural, car selon lui ça en vaut la peine. La campagne a une valeur immatérielle, qui ne peut être vendu: "de plus en plus on voudra venir dans ces endroits qui sont calmes, qui ne sont pas pollués où on peut être bien..."

Va t'il se représenter ? Pourquoi pas. Il ne fait pas partie de ces maires ruraux qui ont le blues. Et l'ambiance au sein du conseil municipal est bonne. 
Il souhaiterais aussi que des jeunes s'y engagent. En tant que maire il ne touche aucune rémunération et ne se fait rembourser aucun frais. C'est un choix. Et le budget de fonctionnement  de sa mairie est limité : 24 000 € par an. 

 













 

A lire aussi

Sur le même sujet

De l'intérêt du regard de l'artiste

Les + Lus

Les + Partagés