Cher : le bassin d'emploi de Vierzon devrait connaitre une éclaircie car les entreprises ont l'intention de recruter

© Cédric Jacquot - Max PPP
© Cédric Jacquot - Max PPP

Sonder et évaluer les intentions d'embauche, c'est l'objectif d'une enquête que mène chaque année Pôle Emploi. Dans le Cher, dans le bassin d'emploi de Vierzon, les intentions d'embauche progressent.

Par Isabelle Racine

Chaque année, Pôle Emploi mène une enquête intitulée "Besoins en main-d’œuvre" en adressant un questionnaire à 1,7 million d’établissements afin de connaître leurs besoins en recrutement par secteur d’activité et par bassin d’emploi. Les résultats permettent à Pôle Emploi d’anticiper les difficultés de recrutement, d’améliorer l’orientation des demandeurs d’emploi vers des formations ou des métiers en adéquation avec les besoins du marché du travail et d’informer les demandeurs d’emploi sur l’évolution de leur marché du travail et les métiers porteurs.

Dans le Cher

Dans le Cher, on a recensé 8 940 projets de recrutement dans les métiers suivants : agents d’entretien, viticulteurs et arboriculteurs, agriculteurs et employés dans la restauration. Ce nombre est en hausse de 18,7 % en un an. Près de 40 % de ces projets concernent des entreprises de moins de 10 salariés, soit 3,7 points au-dessus de la moyenne régionale. 
Au premier trimestre 2019, le taux de chômage dans le département du Cher est de 8,9 %. Sur un an, il diminue de - 0,7 point. 15,8 % des demandeurs d'emploi du bassin d'emploi de Vierzon résident dans un QPV (quartier prioritaire de la ville) contre 13,3 % au niveau régional.
 
Les métiers plus recherchés en 2019 dans le Cher / © Enquête BMO 2019. Pôle emploi Crédoc
Les métiers plus recherchés en 2019 dans le Cher / © Enquête BMO 2019. Pôle emploi Crédoc


Vierzon

Dans le Cher, sur le bassin d’emploi de Vierzon, il est à noter que les projets de recrutement sont en augmentation : il y en aurait 1 299. Un tiers (31,7 %) des sociétés et des entreprises ont le projet d’embaucher dans les métiers suivants : caissiers, employés de l’hôtellerie, aides à domicile et aides ménagères, viticulteurs, arboriculteurs et ouvriers dans le secteur "cuir et textile" contre 23,2 % en région Centre-Val de Loire.
Est-ce un signe d’une meilleure santé de l'emploi dans le vierzonnais ? Avec un taux de chômage 12 %, contre 8,5 % au niveau national, le secteur de Vierzon reste en grande difficulté : il a le plus fort taux de chômage de la région.
Le bassin d'emploi de Vierzon comprend 26 communes et compte 46 855 habitants, soit 1,8 % de la population de la région Centre-Val de Loire. Les villes clés du bassin sont : Vierzon (25 365 habitants), Méreau (2 633 habitants), Vignoux-sur-Barangeon (2 130 habitants), Foëcy (2 084 habitants), Graçay (1 454 habitants).

Historiquement, Vierzon est une ville ouvrière. Le taux de diplôme et de qualification est inférieur à la moyenne régionale. Les ouvriers sont sur-représentés avec 31,4 % dans le bassin d'emploi de Vierzon, contre 26,4% dans la région Centre-Val de Loire. La plus grande partie de la population active du bassin d'emploi de Vierzon est composée d'employés (31,5%), d'ouvriers (31,4%) et de professions intermédiaires (20,2 %). Le taux des actifs qui sont cadres (7,4%) dans le bassin d'emploi de Vierzon, est inférieur à celui de la région Centre-Val de Loire (11,9%).
Ce bassin a un taux de diplômés de l'enseignement supérieur (15,1%) qui est inférieur à celui de la région (21,5%). Le taux de non diplômés (21,2%) est supérieur à celui de la région Centre-Val de Loire (17,3%).

"Les intentions d'embauche ont progressé entre 2018 et 2019. C'est encourageant. A l'instar du reste de la France, le bassin de Vierzon bénéficie aussi de la reprise. Le taux de chômage stagne. Il y a des perspectives à Vierzon : des entreprises s'implantent. Le secteur du numérique se développe et celui de la maroquinerie aussi... mais ce ne sont les seuls. Il faut anticiper, être à l'affût des projets d'implantation." Catherine Deleury, directrice Pôle Emploi Vierzon.


Les métiers qui recrutent sont souvent dans les secteurs déjà en tension, c'est-à-dire ceux qui n'attirent pas la main d'oeuvre comme l'industrie, la restauration-hôtellerie et le secteur de l'aide à la personne.
En cette fin d'année, le commerce recrute : deux magasins d'alimentation discount ouvrent en novembre et embauchent à eux deux une cinquantaine de personnes.
Cette enquête permet d'améliorer l'adéquation entre l'offre et la demande. La convention Defi, signée entre Pôle Emploi et la Région Centre-Val de Loire, a permis de mettre en place, par exemple, une formation pour répondre aux besoins des viticulteurs en matière de recrutement. La première étape a été de répertorier les besoins : quels sont les profils recherchés par les viticulteurs ? pour effectuer quelle tâche et avec quelles compétences ? (taille de la vigne, travail dans la cave...). Ensuite, une formation a été mise en place pour répondre aux besoins et les viticulteurs ont participé aux recrutements des futurs stagiaires. Une dizaine de demandeurs d'emploi a ainsi été formée : six d'entre eux ont même été embauchés ensuite.

Les dix métiers qui ont des projets de recrutement (et le nombre entre parenthèse) :

► caissiers (90),
► employés de l’hôtellerie (70),
► aides à domicile et aides ménagères (70),
► viticulteurs et arboriculteurs (60),
► employés de libre-service (60),
► aides-soignants (59),
► ouvriers non qualifiés en textile et cuir (60),
► conducteurs routiers (40),
► techniciens en mécanique et travail des métaux (40)
► serveurs de cafés (40).

En Centre-Val de Loire

Dans notre région, le taux de chômage est de 8,2 % et sur un an il progresse de + 0,4 point.
En Centre-Val de Loire, l'enquête a recensé 79 250 intentions de recrutement dans les secteurs suivants : agents d’entretien, viticulteurs et arboriculteurs, employés en cuisine et restauration, professionnels de l’animation socio-culturelle, ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires.

► Loiret : 21 220 projets
► Indre-et-Loire : 20 547 projets
► Loir-et-Cher : 11 571 projets
► Eure-et-Loir : 11 500 projets
► Cher : 8 940 projets
► Indre : 5 445 projets
 
 
 
Le Loiret et l'Indre-et-Loire, les départements de notre région qui recrutent le plus / © Enquête BMO 2019. Pôle Emploi Crédoc
Le Loiret et l'Indre-et-Loire, les départements de notre région qui recrutent le plus / © Enquête BMO 2019. Pôle Emploi Crédoc


Au niveau régional

Le nombre d’intentions d’embauche pour l’année 2018 était déjà en progression, l’édition 2 019 de l’enquête fait état d’une nouvelle augmentation de 16,4 % soit près de 11 200 intentions d’embauche supplémentaires. Au total, près de 79 250 projets de recrutement ont été recensés dans les 22 bassins d’emploi de la région.
C’est dans les entreprises de petite taille que les intentions d’embauche sont les importantes puisque près de deux projets de recrutement sur trois concernent des structures de moins de 50 salariés. Les secteurs d’activité concernés sont les services mais aussi l’industrie ou encore le commerce.
58,2% des employeurs estiment qu’ils pourraient rencontrer des difficultés dans leurs recrutements.

N'hésitez pas à survolez la carte pour en savoir plus sur le département qui vous concerne.

 

 

Enquête besoins en main d'oeuvre 2019

L’enquête "Besoins en main d'oeuvre 2019" a été réalisée entre octobre et décembre 2018 dans les 13 régions métropolitaines et les 5 départements d’Outre-Mer.
Sur les 84 408 établissements de la région Centre-Val de Loire entrant dans le champ de l’enquête, 62 981 ont ainsi été interrogés, par voie postale, web ou téléphonique. Un dispositif spécifique a permis d’interroger les plus grands groupes, afin de prendre en compte leur politique de recrutement centralisée. Au global, 16 861 réponses ont été collectées et exploitées pour la région Centre-Val de Loire

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus