Cher : la startup Ledger, spécialisée dans les cryptoactifs et basée à Vierzon, lève 380 millions de dollars

La startup Ledger, dont l'usine est localisée à Vierzon dans le Cher, vient d'intégrer le club des "licornes" françaises, ces pépites valorisées à plus d'un milliard de dollars. L'entreprise vient de finaliser ce 10 juin une levée de fonds de 380 millions.

Ledger, l'un des leaders mondiaux de la cryptomonnaie est né à Vierzon dans le Cher
Ledger, l'un des leaders mondiaux de la cryptomonnaie est né à Vierzon dans le Cher © Parc technologique de Sologne

Une licorne française en plein Berry. La pépite Ledger, basée à Vierzon et spécialisée dans la sécurisation des cryptoactifs, est désormais valorisée à plus de 1,5 milliard de dollars. Elle a finalisé, ce jeudi 10 juin, une levée de fonds de 380 millions de dollars lors de la deuxième levée de fonds d'envergure pour la French Tech en quelques semaines.

Ce tour de table a rassemblé des investisseurs déjà présents, ainsi que de nouveaux venus, dont Financière Agache, l'un des instruments financiers de Groupe Arnault, selon un communiqué publié ce 10 juin. Ledger, qui affirme sécuriser environ 15% de tous les actifs de cryptomonnaies comme le bitcoin dans le monde, propose notamment une clé USB physique pour sécuriser ces actifs dématérialisés.

Le groupe avait précédemment levé 8,3 millions de dollars en mars 2017, puis 75 millions de dollars en janvier 2018. 

La 15e licorne française

Cette opération, qui lui permet de rejoindre le cercle des licornes, ces entreprises non-cotées en bourse et valorisées plus d'un milliard de dollars, intervient alors que les startups de la French Tech ont actuellement le vent en poupe. En mai, le spécialiste de l'analyse du fonctionnement des sites web et applications Contentsquare a ainsi levé 500 millions de dollars, une opération record dans l'histoire de la tech française, qui le valorisait à hauteur de 2,8 milliards de dollars.

Né à Vierzon, c'est dans la même ville que Ledger a décidé de relocaliser son activité sur le sol français. "Le véritable objectif de Ledger, c’est de rentrer au CAC 40 et de devenir un champion industriel et technologique mondial. Nous réinvestissons tout dans la recherche et le développement pour devenir si possible un géant au même titre que Google ou Amazon", expliquait Eric Larchevêque, actionnaire du groupe à France 3 en mars dernier.

L'agence Dev'Up, responsable du développement économique en Centre-Val de Loire, s'est réjoui de cette actualité, la qualifiant sur Twitter de "bonne nouvelle économique du jour". 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
french tech économie technologies start-up entreprises