Coronavirus : 42 personnes en réanimation ce 28 mai, 888 décès en Centre-Val de Loire depuis le début de la crise

Selon le dernier bilan de l’Agence Régionale de Santé du Centre-Val de Loire, le nombre de patients admis en service de réanimation est stable avec 42 patients. Au total, 888 personnes sont décédées dans les hôpitaux, Ehpad et Etablissements médicaux-sociaux (EMS). 

Deux infirmier.e.s et un patient, au service réanimation de l'hôpital de Trévenans - Photo d'illustration
Deux infirmier.e.s et un patient, au service réanimation de l'hôpital de Trévenans - Photo d'illustration © L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Ce jeudi 28 mai, l’Agence régionale de santé du Centre-Val de Loire comptabilise 1 723 retours à domicile, 42 personnes en réanimation, 502 décès dans les hôpitaux de la région et 386 résidents décédés en Ehpad ou autres Etablissements Médico-Sociaux (EMS). Au total, 888 personnes sont décédées du Covid-19 depuis le début de l'épidémie dans la région, soit cinq de plus que la veille.
 

Le nombre de cas en réanimation reste stable


À la date du jeudi 28 mai, 42 patients sont suivis au sein d'un service de réanimation. Ce chiffre avait connu une forte baisse entre le 27 et le 30 avril, passant de 140 à 117 patients et n'a cessé de baisser depuis, jusqu'à aujourd'hui.
 
 

Plus de 500 décès du coronavirus dans les hôpitaux


La courbe des décès tend à ralentir en région Centre-Val de Loire. Deux départements ont été plus durement frappés, l'Eure-et-Loir et le Loiret, tout deux classés en "zone d'exposition à risque" par Santé Publique France dès le 22 mars. La région Centre-Val de Loire comptabilise 502 décès en hôpital selon le dernier bilan de l'ARS, un chiffre resté inchangé ces dernières 24h.
 

   

La situation en Ehpad et en EMS

Du côté des Ehpad et des Etablissement Médico-Sociaux (EMS), le bilan de l'ARS du jeudi 28 mai fait mention de 386 résidents décédés dans leur établissement d’accueil depuis le début de l’épidémie.   

L’épidémie en France 


Ce 28 mai, Santé Publique France comptabilise 67 191 retours à domicile après hospitalisation depuis le début de l’épidémie, soit 621 personnes supplémentaires en 24 heures. Au total 15 208 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 1429 en réanimation.

En France, à ce jour, 28 662 personnes sont mortes du covid-19 avec 69 décès supplémentaires enregistrés en hôpital. La pandémie a tué 18 326 personnes à l’hôpital, et 10 335 en Ehpad et EMS.

149 071 cas ont été recensés en France depuis le début de la crise. Un chiffre qui sous-estime cependant la réalité de l'épidémie, puisque la France n'applique pas de politique de dépistage massif auprès de la population. 
RESSOURCES ET CONTACTS UTILES
Un numéro vert répond à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 en permanence, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000.

Si vous avez des difficultés pour entendre ou parler par téléphone en raison d’un handicap, vous pouvez vous rendre sur l'espace de contact ouvert dédié aux personnes sourdes, malentendantes ou aveugles.

Vous pouvez également vous tenir informé sur le compte du Gouvernement sur WhatsApp en cliquant ici, ou en enregistrant le numéro "07 55 53 12 12" au nom de Gouvernement puis en envoyant à ce contact un message sur l'application pour commencer la discussion.

Attention, la plateforme téléphonique et le bot WhatsApp ne dispensent pas de conseils médicaux.

Si j’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j'appelle le SAMU (15) ou j'envoie un message au numéro d’urgence pour les sourds et malentendants (114).

Numéros d’urgence et d’écoute : 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter