Covid-19 : les Français peuvent dorénavant recevoir leurs deux injections dans des centres différents

Depuis lundi 5 juillet, les Français ont la possibilité de recevoir les deux doses du vaccin anti-Covid dans deux centres différents, y compris sur le lieu de leurs vacances.
Le délai entre les deux injections a également été amplifié début juillet : il est possible de recevoir la seconde dose entre trois et sept semaines après la première.
Le délai entre les deux injections a également été amplifié début juillet : il est possible de recevoir la seconde dose entre trois et sept semaines après la première. © Lionel Vadam/ MaxPPP

Au lendemain du premier gros week-end de départs en vacances, le gouvernement met un nouveau coup d'accélérateur à sa stratégie vaccinale. Alors que l'inquiétude monte face à la propagation du variant Delta (indien) sur le territoire, les Français pourront dès à présent recevoir leur rappel du vaccin anti-Covid dans un centre différent de celui de leur première injection. Jusqu’ici, les deux doses, à de rares exceptions près, être administrées dans la même structure.

Une campagne vaccinale simplifiée et amplifiée 

C'est Olivier Véran lui-même qui a fait tomber cette barrière contraignante vendredi 2 juillet. Lors d'une visite officielle à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), le ministre de la Santé a déclaré à la presse : "A partir de lundi [...] vous pourrez prendre votre premier rendez-vous dans un centre et votre deuxième rendez-vous dans n'importe quel autre centre du pays, y compris dans les zones de vacances où vous seriez amenés à vous rendre." Une simplification qu'attendaient de nombreux citoyens. 

Le ministre a également rappelé que les délais entre les deux injections avaient été amplifiés afin de laisser plus de temps aux vacanciers. En effet, depuis le début du mois, il est possible de recevoir la seconde dose entre trois et sept semaines après la première. 

Crainte d'une quatrième vague 

Cette décision intervient alors que le spectre d'une reprise de l'épidémie à la rentrée, voire dès la fin juillet, plane. Le variant Delta, 60 % plus contagieux que le variant Alpha (ou "anglais"), représente déjà 30 % des nouveaux cas en France. En Centre-Val de Loire, sur les 334 cas positifs au Covid-19 détectés entre le 22 et le 28 juin, environ 30 % d'entre eux ont été touchés par le variant indien

Dans ce contexte, le gouvernement insiste sur l’importance de se faire dépister et invite chacun à se faire vacciner dans les plus brefs délais. Pour l'heure, 34 549 222 de Français ont reçu une première injection, 24 426 131 leur seconde. Selon l'Agence régionale de santé (ARS), 1 341 647 personnes ont eu leur première dose en Centre-Val de Loire. Elles sont 841 060 à avoir un schéma vaccinal complet.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire vaccins - covid-19 santé société