Crise énergétique : y aura-t-il des illuminations à Noël ? Rien n'est moins sûr dans le Loiret

La magie de Noël risque d'être sacrifiée cette année. De nombreuses communes prévoient de limiter l’utilisation des illuminations. Pour cause ? La hausse des factures énergétiques source de préoccupations importantes pour les collectivités locales, surtout les plus petites.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Entre les deuxièmes trimestres 2021 et 2022, la facture d'énergie a augmenté de 28 %, alors forcément, les factures sont difficiles à digérer pour certaines communes dans le Loiret. C’est pourquoi, quelques-unes d’entre elles envisagent de revoir leurs usages des illuminations de Noël.

La commune de Malesherbes fait partie de celles qui n’hésiteront pas à faire des économies sur ce poste-là.  A la mi-septembre déjà, Malesherbes a annoncé qu’en plus de l’extinction des éclairages publics la nuit, elle ne mettra pas en place les illuminations des fêtes de fin d’années dans ses rues. Seulement la place du Martroy et de l’Hôtel de Ville seront illuminées. 

Moins de décorations lumineuses

Le maire de Trainou, Aymerc Pépion, va également revoir l’installation des illuminations de Noël. « Les guirlandes seront concentrées dans le bourg. On va moins s’éloigner pour réduire le coût de location et limiter la consommation même si ce sont des leds.»

Plus d’illuminations 24h/24

 La Mairie de Lailly-en-Val optera aussi pour la sobriété énergétique cette année.  Par le biais d’un post Facebook elle a annoncé que les illuminations de Noël seront installées plus tard que d’habitude, et allumées sur un temps limité.

Pour certains habitants de la commune, les habitudes vont être bouleversées. Chaque année, Léa et Axel décorent leur maison avec plusieurs guirlandes lumineuses. Ils pourront toujours le faire, en revanche, ils devront réduire l'éclairage de trente minutes tout le mois de décembre et ne recourront pas aux programmateurs électriques au profit d’un allumage manuel.