• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Le député d'Indre-et-Loire Daniel Labaronne a remis 200 propositions au gouvernement pour “revitaliser les campagnes”

A la rentrée, le Premier ministre devrait annoncer les mesures retenues par le gouvernement. Photo d'illustration / © IP3 PRESS/MAXPPP
A la rentrée, le Premier ministre devrait annoncer les mesures retenues par le gouvernement. Photo d'illustration / © IP3 PRESS/MAXPPP

Le député d'Indre-et-Loire Daniel Labaronne et les autres élus membres de la mission "agenda rural" ont remis leur rapport à Jacqueline Gouraud ce 26 juillet. Le résultat de plusieurs mois de travail pour "redonner leur place" aux territoire ruraux à travers 200 propositions.

Par Bertrand Mallen

Près de quatre mois après le début de leur mission, les cinq élus mandatés par la ministre de la Cohésion des territoires Jacqueline Gouraud lui ont remis un rapport pour un "agenda rural". Sous le titre, "Ruralités : une ambition à partager", il récapitule les idées de mesures concrètes accumulées ces derniers mois afin de lutter contre l'enclavement des campagnes, le chômage ou encore contre les déserts médicaux.
 

Redonner la santé aux territoires ruraux

Parmi les mesures phares préconisées par le rapport, c'est d'ailleurs la santé qui arrive en première place, avec notamment "rendre obligatoire les stages des internes en milieu rural, ce qui représenterait l’équivalent de 3000 médecins immédiatement disponibles" et la négociation d'un accord national pour résorber les déserts médicaux.
Comme prévu au lancement de la mission, les thèmes des services publics, des mobilités ou encore de l'emploi figurent en bonne place dans les propositions du rapport. On peut citer par exemple le relancement dans les territoires ruraux d'un "permis à 1€ par jours via un prêt à taux zéro" ainsi que la garantie d'un accès "à un socle de services universels à moins de 30 minutes de trajet".
 

Économie et proximité

Pour Daniel Labaronne, ces projets doivent viser à améliorer la "vie quotidienne" des Français ruraux à travers des mesures de proximité. Le rapport propose ainsi de soutenir des initiatives "comme celles portées par le Groupe SOS en vue de créer 1000 cafés en milieu rural, conçu comme des espaces de convivialités multi-services". En d'autres termes, remettre les villages à flots en ressuscitant les bistrots.

Sport, éducation, culture, grand âge : une douzaine de thèmes sont concernés par les préconisations du rapport. Le texte insiste sur la prise en considération du sentiment d'abandon des milieux ruraux, catalysé par le mouvement des gilets jaunes. "Le mécontentement exprimé par cette mobilisation renvoie à des problématiques vécues par les habitants des territoires ruraux qui ne peuvent être laissées sans réponse", explique le rapport. Désormais, il n'y a plus qu'à attendre la rentrée pour voir quelles mesures auront été retenues par le gouvernement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus