Double explosion au Liban : les locales du Secours Populaire en Centre-Val de Loire lancent un appel au don

Une explosion d'une ampleur sans précédent a dévasté ce 4 août la capitale du Liban, Beyrouth. La solidarité internationale s'organise. 

Le lieu de l'explosion, sur le port de Beyrouth.
Le lieu de l'explosion, sur le port de Beyrouth. © STR / AFP
L'apocalypse, dans un pays déjà épuisé de tensions économiques et géopolitiques. Dans la soirée du 4 août, à Beyrouth, capitale du Liban, l'incendie d'un batîment situé sur le port a provoqué l'explosion d'un stock de 2 750 tonnes de nitrate d'amonium. Cet engrais hautement explosif est le même que celui qui avait provoqué la catastrophe AZF à Toulouse, en 2001. Le souffle de l'explosion est tel qu'il a été ressenti jusque Chypre, à 200km de là.  Dans la ville dévastée, plus de 300 000 personnes seraient désormais sans domicile, au moins 100 autres sont décédées, et 4 000 blessées selon des bilans établis par la Croix Rouge et le gouverneur de Beyrouth, relayés par l'AFP.

"Ce drame s’ajoute à la crise sanitaire du Covid-19, à une situation économique catastrophique sans précédent depuis la dernière guerre civile : 40% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, les prix ont augmenté entre 6 à 10 fois, la livre libanaise est dévaluée à près de 80%, alors que le Liban accueille plus d’un million de réfugiés syriens depuis 2011" rappelle le Secours Populaire du Loiret. 
 

La France immédiatemment mobilisée


Hassan Diab, le premier ministre libanais  a lancé un "appel urgent" à l'aide internationale, immédiatemment entendu par la France.  Au moins 55 sapeurs-sauveteurs, deux médecins et deux infirmières ont fait partie d'un premier convoi d'aide qui a décollé de l'aéroport de Roissy à la mi-journée. "Vous allez devoir être engagés d’emblée et rapidement agir. On n’est pas là pour faire de la philosophie. Servir pour sauver, c’est votre devise et c’est ce que vous allez faire" a averti le  colonel Rouquayrol, en charge des formations militaires de la sécurité civile, cité par FranceInfo

Les associations du Centre-Val de Loire se joignent à l'effort


Face à l'ampleur de la catastrophe, les locales du Secours Populaire Français (SPF) du Centre-Val de Loire ont diffusé un appel aux dons.

"Le SPF a une longue histoire de solidarité fraternelle avec la population libanaise depuis 45 ans et une grande expérience dans l’aide d’urgence, écrit la locale d'Indre-et-Loire. Une équipe est déjà sur place pour apporter les premiers soutiens matériels et évaluer les besoins (aide aux familles sinistrées qui ont tout perdu : colis alimentaires, produits d’hygiène, ustensiles de cuisine, relogement provisoire, générateur électriques, soutien psychologique etc…)"

Les dons sont possibles directement sur le site internet en suivant ce lien. Vous pouvez aussi les envoyer par chèque à ces deux adresses :

- Secours Populaire Français - Fédération du Loiret - Fonds d'urgence - 653 rue Passe Debout 45770 Saran
- Secours Populaire Frnaçais - Fédération d'Indre-et-Loire - Fonds d'urgence - 118 Boulevard Tonnellé 37000 Tours 

D'autres associations peuvent également recueillir vos donations, comme la Banque Alimentaire du Liban, ou encore Caritas Liban
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
international explosions vie associative société solidarité