Escroquerie : la préfecture du Centre-Val de Loire alerte sur une arnaque aux impôts

La préfecture du Centre-Val de Loire a publié un tweet, afin d'alerter sur les "arnaques aux couleurs des impôts", de plus en plus nombreuses. Et en appelle à la vigilance de tous et toutes.

Vous venez de recevoir un mail de la part de la direction générale des finances publiques, ce qui est certainement vrai puisque c'est marqué dessus. Ce mail vous informe que vous allez recevoir un remboursement d'impôts, et vous demande de suivre un lien contenu dans le corps du mail. Quelle bonne nouvelle ! Puis, le site vous demande de renseigner quelques informations personnelles... Etrange que les impôts ne les aient pas déjà... Et enfin, il vous faut renseigner votre numéro de carte bancaire.

Tout était une arnaque depuis le début. Une arnaque que la préfecture du Centre-Val de Loire vient de faire apparaître sur son compte Twitter ce jeudi 10 juin. 

Cette technique de hameçonnage fait de plus en plus de victimes, à en croire les services de l'Etat, et vise à subtiliser des informations personnelles et des coordonnées bancaires à des interlocuteurs, croyant bien faire en répondant à l'administration. La mise en forme, reprenant l'esthétique du véritable site des impôts, participe à l'illusion. 

Du simple vol à l'usurpation d'identité

Et les déclinaisons de l'arnaque sont nombreuses : annonce de remboursement, remboursement de la taxe d'habitation, demande d'informations personnelles pour la mise à jour du dossier, règlement d'un impayé, demande d'informations professionnelles à des entreprises... 

Toutes ces arnaques peuvent aboutir à du détournement bancaire, du hameçonnage ciblé sur la victime, voire à de l'usurpation d'identité, certaines informations pouvant être revendues à des cybercriminels. 

Pour déjouer ces arnaques, il existe un simple moyen de vérification : se rendre sur son espace personnel sur le site www.impots.gouv.fr. Si la direction générale des finances publique a une demande à vous faire, vous la trouverez directement dans votre espace personnel. Vous pouvez également contacter directement votre centre des impôts. "De plus, si vous aviez à bénéficier d’un remboursement, celui-ci se ferait automatiquement", notent les service de l'Etat.

Signaler pour mieux prévenir

De façon générale, l'administration conseille de rester vigilant quant à toute demande d'informations personnelles par internet ou par SMS, émanant d'une adresse mail ou d'un numéro inconnu. 

Au moindre doute, il faut éviter d'ouvrir les mails et leurs pièces jointes, et de cliquer sur un lien contenu dans un SMS.

Les services de l'Etat encouragent le signalement de :

- tout message (mail) ou site douteux à Signal Spam. S’il s’agit d’un SMS, signalez-le sur la plateforme 33700 ou par SMS au 33 700, qui en bloqueront l'émetteur.
- l’adresse du site d’hameçonnage à Phishing Initiative, qui demandera en demandera le blocage et la suppression.
- les faits à la plateforme de signalements Pharos du ministère de l’Intérieur.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site cybermalveillance.gouv.fr.