Escroquerie : les gendarmes d'Eure-et-Loir mettent en garde contre le retour des arnaques au rétroviseur

Cette ancienne arnaque fait son retour en Eure-et-Loir. La gendarmerie appelle la population à la plus grande vigilance.

Cette ancienne arnaque fait son retour en Eure-et-Loir. Photo d'illustration
Cette ancienne arnaque fait son retour en Eure-et-Loir. Photo d'illustration © Arnaud Beinat / MAXPPP

Le phénomène sévit depuis 2019 dans l'Indre-et-Loire et le Cher. C'est maintenant l'Eure-et-Loir qui est concerné par cette arnaque aux rétroviseurs. Bien souvent, les principales cibles de ces ruses sont les seniors. 

Cette technique consiste à faire croire à l'automobiliste qu'il a accroché le rétroviseur d'un autre véhicule. L'escroc montre à la victime son rétroviseur, cassé au préalable. Il appelle ensuite son assureur (en réalité un complice), qui annonce un montant des réparations très élevé tout en utilisant un argumentaire pour faire paniquer la victime de l'arnaque.

L'escroc se montre alors "arrangeant" et, plutôt que de faire jouer l'assurance et s'exposer à des coûts supplémentaires, se rend avec la victime au distributeur de billets le plus proche pour lui extorquer quelques centaines d'euros en liquide.

La gendarmerie d'Eure-et-Loir rappelle à ses habitants le nécessité d'effectuer un constat lors d'un accident matériel et de contacter soi-même son assureur par téléphone. Elle encourage les personnes victimes mais ayant compris l'arnaque à relevez un maximum d'informations (plaque d'immatriculation, type de voiture, descrption des individus, ...) sans se mettre en danger.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gare aux arnaques consommation économie