Patrimoine viticole : près de Chartres, des passionnés produisent du vin pétillant

Si les vignobles de Sancerre ou de Chinon sont très connus dans la région, une petite équipe de passionnés produit du vin pétillant en Eure-et-Loir. Nous les avons reçus dans l'émission "Vous êtes formidables" avant la Fête des Vendanges de Saint-Prest.

S'il y a bien une spécialité qui fait la fierté de la France, c’est le vin ! Et le Centre-Val de Loire contribue évidemment à ce rayonnement. Sancerre, Orléans, Chinon, Bourgueil... Qu’il soit blanc, rouge, rosé ou pétillant, il y en a pour tous les palais. 

Mais saviez-vous qu'en pleine Beauce aussi, on produit du vin ?

Serge Renouard a fait renaître de ses cendres un petit vignoble à deux pas de Chartres. Un projet de passionné qui démontre tout l’attachement d’un homme à son territoire. Retraité et ancien salarié de La Poste, il est désormais le président de l'association de La Vigne de Saint-Prest. Pourquoi est-il devenu vigneron ? Tout simplement par passion pour sa commune et le patrimoine local.

Pourtant Serge n'est pas un enfant du coin. Il est arrivé en Eure-et-Loir dans les années 80, suite à une mutation professionnelle. Mais comme il le raconte si bien, il a appris à aimer et à défendre le patrimoine gastronomique de la région.

Pour revoir l'émission "Vous êtes formidables" avec Serge Renouard en invité principal :

Une histoire de souvenirs enfouis

L'histoire est belle. Nous sommes en 2012 et l’adjoint au maire de Saint-Prest demande à Serge Renouard de se plonger dans les archives de la commune. Il avait entendu dire que Saint-Prest disposait de vignes auparavant...

Après vérification, la légende se confirme. C'est alors que l'association se lance dans une folle aventure : analyse du sol en laboratoire, demande d’autorisation de plantation, choix des cépages à planter. En 2014, les membres obtiennent le feu vert. Les premiers pieds de vigne sont mis en terre en 2015 pour produire le premier vin pétillant d'Eure-et-Loir. L'association est aidée par Philippe Bougré, vigneron en Loir-et-Cher, qui leur transmet les gestes et accompagne la fabrication.

 

A quand remonte cette tradition pour le vin en Eure-et-Loir ?

Quand Serge Renouard s'est plongé dans les archives, il a constaté que les moines de la cathédrale de Chartres avaient planté des vignes au 19e siècle pour leur consommation personnelle. 500 hectares autour de Chartres et 220 hectares du côté de Saint-Prest. C’est le phylloxera qui les a fait disparaître totalement à la fin du 19ème siècle.

 

Des actions pédagogiques autour de la vigne

Aujourd'hui, l'association fédère une cinquantaine d'adhérents. C'est un véritable outil pédagogique avec des animations organisées auprès des scolaires et des habitants du village. A Saint-Prest, les jeunes viennent cueillir le raisin aux vendanges pour le transformer en jus, les plus anciens gèrent la vigne à l’année.

Et puis avec le marc de raisin, il y a aussi de quoi faire. Et oui, en Eure-et-Loir, les membres de l'association ont eu la bonne idée de créer une recette de pâté au marc de raisin. Une bonne occasion de célébrer les vendanges. D'autant que les 18 et 19 septembre, à l'occasion des journées du patrimoine, la commune accueille la Fête des Vendanges, l'occasion de comprendre l'histoire du cépage et de partager un repas festif.

Connaissez-vous des gens formidables dans votre quartier ou votre village ? Envie de les mettre en valeur pour qu'ils partagent avec nous leurs passions, leurs initiatives ou leurs bonnes idées ? Remplissez le formulaire ci-dessous :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie patrimoine