• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Chartres : un projet de bâtiment devant la cathédrale divise la population !

A quoi ressemblera le parvis de la cathédrale de Chartres si le projet aboutissait ? / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
A quoi ressemblera le parvis de la cathédrale de Chartres si le projet aboutissait ? / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

L’aménagement du parvis n’est pas du goût de tous pourtant certains apprécient. Les avis dans « c’est vous qui le dites »

Par Flavien Texier avec NR

Un projet d’aménagement du parvis de la cathédrale de Chartres divise la population.

Il y a les pour et il y a les ceux qui sont contre. Côté opposants une pétition a été lancée sur Internet contre ce projet aux abords de la cathédrale, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Une pétition contre un bâtiment censé abriter un centre culturel et touristique. C’est une publication dans le journal municipal d’un article sur le projet qui semble avoir mis le feu aux poudres.
 

"Ce que l'on a vu dans le projet porté par la mairie, c'est au fond une sorte de dalle qui se soulève progressivement comme si le sol se levait et qui aboutit sur une hauteur en fond de parvis", expliquait Alexandre Gady à nos confrères de Franceinfo en janvier dernier. Le président de l'association de défense du patrimoine Sites et Monuments estime que l'impact visuel est inévitable, car le bâtiment "est évidemment très fortement présent pour un piéton qui arriverait sur le côté et qui cheminerait vers la façade de la cathédrale".

Avec une surface d’exposition de 2 250 m2, le bâtiment permettrait notamment de voir les fouilles archéologiques réalisées au niveau de l’esplanade. En janvier dernier on apprenait que la commission nationale des monuments historiques avait donné son feu vert.
 

"C'est vous qui le dites" pose la question aux chartrains

Récemment sur le parvis de la cathédrale nous avons rencontré des Chartrains. Il y a ceux qui sont opposés à ce projet comme Jennifer ou encore Maëva, respectivement artisan et employée dans la restauration. En revanche Bruno, un restaurateur, et Patrick, retraité, sont plutôt favorables au projet municipal.

Pour Maëva Monier, "marier l'ancien au très moderne, ça gâche un peu tout". 
 

Je préfère quand c'est épuré devant cette belle cathédrale - Jennifer Gosselin


Pour Patrick Gabriel, retraité, le projet a évolué et a été ordonné. Aujourd'hui, cela lui convient mieux alors qu'il était franchement contre au départ.
 



 

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer