• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Eure-et-Loir : une policière des Yvelines décédée par arme à feu

Les syndicats de police dénoncent "le fléau" des suicides de policiers. Plus d'une vingtaine depuis le début de l'année. / © Guillaume Georges -max ppp
Les syndicats de police dénoncent "le fléau" des suicides de policiers. Plus d'une vingtaine depuis le début de l'année. / © Guillaume Georges -max ppp

Les faits se sont déroulés dimanche à Guainville en Eure-et-Loir situé à une soixantaine de kilomètre de Chartres. 

Par Fabienne Marcel

Le corps d'une policière du commissariat de Conflant-Sainte-Honorine (Yvelines) a été découvert dimanche vers 02H00 dans un véhicule stationné à Guainville (Eure-et-Loir), a-t-on appris dimanche auprès du procureur de la République de Chartres Rémi Coutin. "L'hypothèse qui apparait la plus probable à ce stade" écarte la version de l'homicide et penche pour le suicide, selon le procureur.

Âgée de 37 ans, elle se serait donné la mort avec son arme de service dans son véhicule stationné en pleine campagne où les gendarmes ont découvert son corps vers 02H00 dimanche. Elle a laissé une lettre expliquant son geste, a précisé le procureur.
 

Le fléau des suicides de policiers dénoncé par les syndicats


La même semaine, un policier de la BAC de Lyon (Rhône) de 38 ans s'est donné la mort à son domicile dans l'Ain dans la nuit de jeudi 4 à vendredi 5 avril. Le 25ème suicide d'un policier, depuis le début de l'année selon les syndicats de police. Dans un communiqué,  ALTERNATIVE Police CFDT dénonce "le manque criant de stratégie du Ministère de l'Intèrieur devant ce "fléau".


 

 

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus