Jean-Pierre Gorges candidat à sa propre succession à la mairie de Chartres en 2020

Jean-Pierre Gorges sur le plateau du 19/20 le lundi 16 avril 2018
Jean-Pierre Gorges sur le plateau du 19/20 le lundi 16 avril 2018

Jean-Pierre Gorges était l'invité politique du 19/20 lundi 16 avril. Le maire de Chartres (DVD) a annoncé qu'il briguerait un quatrième mandat lors des municipales de 2020. Il a aussi affirmé que l'emplacement du futur parc d'attraction médiéval de 160 hectares était quasiment trouvé.

Par RB

Jean-Pierre Gorges était l'invité politique du 19/20 lundi 16 avril. Le maire de Chartres (DVD) a annoncé qu'il briguerait un quatrième mandat lors des municipales de 2020.

Oui, ça m'intéresse. Quand on m'a empêché d'être un cumulard, j'ai dû choisir entre le parlement et la ville et j'ai préféré rester maire de Chartres. Il y a des projets à terminer. Des idées, j'en ai encore beaucoup. C'est sans fin dans une ville comme Chartres qui est très particulière avec ses 2000 ans d'histoire.

Également président de Chartres Métropole, Jean-Pierre Gorges a donné quelques précisions sur le projet de grand parc médiéval qui doit être construit aux portes de Chartres et pourrait ouvrir en 2023 juste avant les Jeux Olympique de Paris.

C'est un concept entre le Puy du Fou et EuroDisney. Les porteurs du projet ont vu que Chartres avec son histoire et sa cathédrale pouvait devenir la capitale médiévale de la France. L'emplacement est presque trouvé. Nous travaillons avec la préfecture sur une directive paysagère très dure pour protéger cette cathédrale. Nous essayons de positionner ce nouveau village de 160 hectares dans un lieu qui ne gêne pas la visibilité sur la cathédrale, voilà notre ambition.

Jean-Pierre Gorges a aussi évoqué le chapitre des transports avec le projet d'autoroute A154 reliant Dreux et Chartres. Le récent rapport Duron a rendu un avis favorable pour la mise en concession de cette autoroute, mais le député LREM d'Eure et Loir Guillaume Kasbarian s'est prononcé contre il y a quelques semaines.

Il y a toujours une minorité de gens pas d'accord. Monsieur Kasbarian nous tombe du ciel car il est en Eure-et-Loir depuis deux ans et il profite d'une élection présidentielle qui a mis beaucoup de nouveaux parlementaires en selle. Quand il est venu dans mon bureau pour se présenter, il m'a dit qu'il était favorable au projet et qu'on avait très bien travaillé, et puis il s'est rapidement mis en opposition. Je ne sais pas ce que cela va donner mais je pense que le projet verra le jour.

Le maire de Chartres est aussi revenu sur cette idée de relier Paris à Chartres par TGV, une idée évoquée chez nos confrères de l'Echo Républicain

Cela a déjà existé, des liaisons Chartres-Versailles-Paris. Ces liaisons ont disparu juste avant les années 2000. Si elles revenaient cela pourrait permettre de mettre Chartres à 30 minutes de Paris.

 

Jean-Pierre Gorges invité politique de Rebecca Benbourek dans le 19/20 du 16 avril


Jean-Pierre Gorges en cinq dates clés

1986 : s'installe à Chartres en tant que directeur informatique 
1995 : colistier de Mathieu Brétillard candidat aux municipales de Chartres.
2001 : élu maire de Chartres, met fin à 24 ans de règne de la gauche
2002 : élu député de la 1ère circonscription d'Eure-et-Loir
2016 : candidat à l'élection présidentielle de 2017

Jean-Pierre Gorges en cinq dates clés

 

Sur le même sujet

Marie-Amélie le Fur sous les traits de Marianne

Les + Lus