Un policier jugé pour conduite d'une voiture de la préfecture d'Eure-et-Loir sous l'emprise d’alcool et de stupéfiant

Un policier sera jugé pour "mise en danger d'autrui" après avoir conduit sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants, au volant d'une voiture appartenant à la préfecture d'Eure-et-Loir, a indiqué mercredi le parquet de Nanterre. Il serait le compagnon de l'ancienne préfète du département. 
 

Selon nos confrères de L'Echo Républicain, ce policier appartient au service de renseignement de la Direction générale de sécurité intérieure (DGSI) et est le compagnon de la préfète d'Eure-et Loir Fadela Benrabia, qui a quitté ses fonctions le 6 janvier. Ces précisions n'ont pas été confirmées par le parquet de Nanterre.

"Je suis profondément désolée de cette affaire qui s'est déroulée dans un contexte privé. Cette histoire m'a profondément meurtrie", a déclaré Mme Benrabia au journal local.
Les faits remontent au 17 novembre. Le policier, au volant d'un véhicule de la préfecture d'Eure-et-Loir, a traversé le département des Hauts-de-Seine, en banlieue ouest parisienne, passant notamment par les villes de Courbevoie, Nanterre et Puteaux, a précisé le parquet.

A Courbevoie, le fonctionnaire de 45 ans a notamment mis en danger un cycliste. Il a également été mis en cause dans un accident à Neuilly-sur-Seine, sans faire de blessés, puis à Rueil Malmaison, où il s'est lui-même blessé, selon la même source.

Il sera jugé le 4 mai par le tribunal correctionnel de Nanterre notamment pour "conduite en ayant fait l'usage de produits stupéfiants et sous l'emprise d'un état alcoolique" et "mise en danger d'autrui".
 

 

 

 

 

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité