Sur Twitter, coup de colère du maire de Chartres contre Amazon

Jean-Pierre Gorges sur le plateau du 19/20 le lundi 16 avril 2018
Jean-Pierre Gorges sur le plateau du 19/20 le lundi 16 avril 2018

Jean-Pierre Gorges, le maire de Chartres, a poussé un coup de gueule vendredi soir contre Amazon sur le réseaux social Twitter. Avec un titre tout en modestie : "Assumer le risque d'avoir raison trop tôt"

Par BM

Un site Amazon à Chartres ? Il faudra lui passer sur le corps d'abord. Jean-Pierre Gorges l'a fait savoir ce vendredi sur Twitter, dans un fil de tweet sobrement intitulé "Assumer le risque d'avoir raison trop tôt". Opposé depuis l'an dernier à l'installation d'un mystérieux géant du e-commerce dans sa commune, le maire sans étiquette et ancien élu LR persiste et signe.
A l'époque, Jean-Pierre Gorges dénonçait une opération "à faible valeur ajoutée" pour sa ville, qui aurait cependant pu voir 2000 emplois créés sur son territoire. Des emplois "peu qualitatifs" d'après l'édile. Il affirmait à l'Echo républicain que cette implantation "serait préjudiciable à l’équilibre sociologique et démographique de l’agglomération. [...] Ces emplois peu qualifiés vont attirer des nouveaux habitants qui vont modifier la structure de la population." Un argument dénoncé par l'opposition comme du "racisme social".
Relevant le refus du maire de Tremblay-en-France de voir ouvrir un site Amazon à proximité de sa commune, l'édile y a vu une confirmation de ses arguments. Communiste, le maire de Tremblay a quant à lui évoqué des conditions de travail "indignes" et une dégradation des conditions de vie locales à cause du passage de poids lourds. Alors que la France peine encore à taxer les GAFA sur son territoire, leur implantation locale ne cesse de poser problème.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus