Châteaudun : bras de fer autour de la publicité en centre-ville

© France 3 Centre - Val de Loire
© France 3 Centre - Val de Loire

Les chevalets publicitaires Place du 18 Octobre à Châteaudun (Eure-et-Loir) sont au centre d'une polémique depuis quelques jours. La mairie veut les faire enlever, en application d'une disposition législative. Les commerçants protestent.

Par Rémy Chidaine

Menus, promotions, fanions et drapeaux publicitaires. Autant d'éléments qui devraient bientôt être absents de la Place du 18 Octobre, à Châteaudun (Eure-et-Loir). La mairie a prévu de les faire disparaître, et invoque le code de l'environnement pour justifier son revirement.

Car jusqu'ici, les commerçants bénéficiaient de la tolérance de la municipalité, qui encaissait une redevance pour ces supports. Mais le contexte a changé et les chevalets vont devoir être démontés.

Une place inscrite à l'inventaire des monuments historiques


En effet, la place, qui accueille le marché hebdomadaire, est inscrite à l'inventaire des monuments historiques. Comme prévu par l'article L581-8 du Code de l'environnement, la publicité y est donc interdite. La loi n'est pourtant pas récente, elle date de 2004, mais la mairie, qui laissait faire jusque-là, a récemment été rappelée à l'ordre par un architecte de bâtiments de France.

Le maire (UMP), Alain Venot, veut croire qu'un site préservé des nuisances visuelles sera valorisé et constituera ainsi la meilleure des publicités. De leur côté, les professionnels craignent que la disparition de leurs supports publicitaires n'ait des conséquences sur leur activité, déjà ralentie par une conjecture morose.

La municipalité espère maintenant la collaboration des commerçants. Elle n'a pas prévu de sanction contre les récalcitrants.


Le reportage à Châteaudun d'Isabelle Racine et Alain Heudes :

Publicité centre-ville Châteaudun


Sur le même sujet

Les + Lus