• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Eure-et-Loir : un médecin de Dreux mis en examen pour escroquerie à la CPAM

Quartier des Oriels à Dreux (Eure et Loir) / © Google street view
Quartier des Oriels à Dreux (Eure et Loir) / © Google street view

Un médecin généraliste, deux infirmières et la secrétaire ont été interpellés dans un cabinet médical de Dreux, situé au nord de Chartres. Le médecin est soupçonné d’escroquerie.

Par Fabienne Marcel

Depuis le 14 mai, les habitants du quartier des Oriels à Dreux n’ont plus de médecin généraliste. Le cabinet, situé rue Henri-Dunant, est fermé suite à l’interpellation du médecin, les deux infirmières et la secrétaire, menottés et embarqués par les policiers sous l’oeil stupéfait des riverains. 
 

Mise en examen du médecin drouais 

Le procureur de la République a confirmé ces interpellations et a annoncé la mise en examen du médecin à nos confrères de l’Echo républicain.

Une information judiciaire est ouverte pour escroquerie à la CPAM et pour faux et usage de faux.

Les enquêteurs de Dreux ont commencé à s’intéresser à l’activité du cabinet médical en octobre 2017. Ils sont alertés par le fait que le médecin passe semble-t-il beaucoup de temps en Tunisie sans que cela n’affecte ses activités professionnelles. « Le médecin a mis en place tout un système qui lui a permis de maintenir l’activité de son cabinet en son absence. Il laissait de fausses ordonnances signées de sa main avant les actes ou en faisait signer par d’autres personnes qui ne sont pas des médecins. Tout cela au préjudice de la CPAM, qui a remboursé de faux actes et ordonnances, » explique Rémi Coutin, procureur de la République.
À l’issue de sa garde à vue et de sa présentation au juge, le médecin a été mis en examen pour escroquerie à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM), faux et usage de faux. Il a été placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de quitter le territoire national et de se rendre à Dreux.
 


 

Sur le même sujet

Municipales à Tours : deux candidats se disputent LREM

Les + Lus