VIDÉO. À Dreux, une bourse pour engager de futurs médecins

durée de la vidéo : 00h01mn42s
Rencontre avec Ciham Durmaz, un des premiers bénéficiaires de la bourse de la ville de Dreux ©C. Le Dréan et L. Hoatau / France 3 Centre-Val de Loire

Alors que plus d'un Drouais sur quatre n'a pas de médecin traitant, plusieurs généralistes de la commune doivent partir en retraite prochainement. Pour y remédier, la municipalité a décidé de financer des étudiants en médecine, à condition qu'ils s'installent à Dreux une fois diplômés.

Le montant de la bourse peut aller de 500 à 1 000 euros. Elle s'adresse à des étudiants en deuxième cycle et troisième cycle, c'est-à-dire à partir de la 4e année d'études. La condition : s'installer à Dreux, après la formation pour une durée d'au moins cinq ans en tant que généraliste. Les boursiers signent un contrat d'engagement assorti de précautions : en cas d'arrêt des études, ils seraient contraints de rembourser les sommes allouées. 

Si les deux premiers lauréats sont originaires de l'agglomération, le dispositif n'est pas réservé aux seuls Drouais. Nous sommes allés à la rencontre de Ciham Durmaz, un des premiers bénéficiaires de cette bourse mise en place par la ville de Dreux. 

1 000 euros par mois pendant la durée des études

Le jeune homme a grandi à Dreux, à quelques mètres à peine de l’hôpital. Pour lui, "ça a toujours été pour moi la voie à suivre" nous explique-t-il. 

Actuellement étudiant en 4e année de médecine à Tours, Ciham a récemment signé un engagement avec la Ville de Dreux. Il devra exercer comme généraliste pendant huit ans dans la commune, après l’obtention de son diplôme. En contrepartie, la municipalité lui versera une bourse de 1 000 euros par mois pendant la durée de ses études.

Pour lui et sa famille, cette bourse est un accompagnement financier bienvenu. Pour ses parents, "ce sera un soulagement, un poids en moins, car j’ai des frères et des sœurs, on est quatre", confie-t- il.

3,6 médecins pour 10 000 habitants à Dreux

Cette bourse, c’est le maire de Dreux lui-même, qui l’a mise en place il y a un mois. Car dans sa ville, la situation est urgente. Il n’y aurait que 3,6 médecins pour 10 000 habitants. Un chiffre en dessous de la moyenne régionale dans le Centre-Val de Loire qui est de 6,8.

L’élu espère combler le déficit sur le long terme, en fidélisant de jeunes médecins. "On a besoin de ça. Pourquoi ? Parce que ça pèse aussi sur les urgences, sur l'hôpital et sur l’accès aux soins, c’est donc une question fondamentale" indique Pierre-Frédéric Billet, le maire de Dreux, en ajoutant que "ce dispositif est très innovant ".

Avec ce nouveau dispositif, deux bourses seront proposées chaque année à deux étudiants en médecine. Cihan, quant à lui, prendra ses fonctions de médecin généraliste à l'issue de son cursus, en 2029.