• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Eure-et-Loir : la députée Laure de la Raudière veut interpeller le gouvernement sur le sort d'Asia Bibi

La députée Laure de la Raudière veut évoquer le sort d'Asia Bibi, toujours menacée de mort au Pakistan pour "blasphème" - Photo d'illustration / © SHAHZAIB AKBER/MaxPPP
La députée Laure de la Raudière veut évoquer le sort d'Asia Bibi, toujours menacée de mort au Pakistan pour "blasphème" - Photo d'illustration / © SHAHZAIB AKBER/MaxPPP

La députée d'Eure-et-Loir a annoncé dans un communiqué qu'elle aborderait le sujet avec le premier ministre Edouard Philippe lors des questions au gouvernement. 

Par Yacha Hajzler

"Le gouvernement pakistanais a décidé de contractualiser avec les islamistes radicaux pour laisser Asia Bibi en prison. C’est scandaleux, elle a été acquittée par la cour suprême du Pakistan, qui a décidé de la libérer" 

La députée Laure de la Raudière a décidé, ce 7 novembre, de faire du sort d'Asia Bibi l'une de ses questions au gouvernement.
 
 

Asia Bibi, acquittée mais toujours coupable


Agée d'une cinquantaine d'années, cette pakistanaise chrétienne avait été condamnée à mort pour "blasphème", en 2010, après avoir bu de l'eau dans un puits réservé aux musulmans. 

La cour suprême de son pays avait finalement décidé de l'acquitter, le 31 octobre. Après 8 années de prison, Asia Bibi devait être libérée. C'était sans compter la mobilisation effarante des milieux religieux fondamentalistes, qui ont réussi à faire reculer le gouvernement pakistanais. 

Celui-ci a dû trouver un accord avec les islamistes radicaux : en échange de l'arrêt des manifestations, il s'est engagé à ne pas s'opposer à une requête de révision du jugement de la Cour Suprême, et à empêcher Asia Bibi de quitter le pays. 
 

Marlène Schiappa prend les devants


"La France est restée silencieuse. Je souhaite que le gouvernement, non seulement s’exprime, et dise la honte que ça représente pour notre pays de voir ce qu’il se passe au Pakistan, et nous explique aussi quelles sont les actions entreprises pour libérer Asia Bibi et la protéger elle et sa famille" a expliqué Laure de la Raudière auprès de France 3. 

Entre l'envoi de son communiqué, à 12h30, et l'heure des questions au gouvernement, à 16h, celui-ci a décidé de s'exprimer sur le sujet. Les déclarations, faites par Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes, sont cependant loin de contenir toutes les informations qu'espère obtenir la députée d'Eure-et-Loir. 
 

"Nous étudions, avec nos partenaires européens et internationaux, quelle forme de soutien ou d'accueil pourrait lui être apportée ainsi qu'à sa famille selon les voeux qu'ils exprimeront", a simplement déclaré Mme Schiappa, sans donner plus de détails sur les procédures en cours. 

L'implication de l'ONU et de l'Union Européenne a déjà été remise en question par l'avocat d'Asia Bibi, Saiful Malook, qui a affirmé que les deux instances l'auraient forcé à quitter le Pakistan pour le faire migrer vers les Pays-Bas. 

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus