Eure-et-Loir : une femme âgée retrouvée sans vie à Cloyes-les-Trois-Rivières, la mort par cause naturelle privilégiée

Dans la nuit de mercredi 29 à jeudi 30 avril, un corps sans vie a été retrouvé dans la commune de Cloyes-les-Trois-Rivières, en Eure-et-Loir.

La gendarmerie a rouvert le dossier juste avant qu'il ne soit classé.
La gendarmerie a rouvert le dossier juste avant qu'il ne soit classé. © Lionel Vadam / MaxPPP
Le corps d’une femme âgée a été découvert, dans la nuit de mercredi 29 à jeudi 30 avril, dans une rue de Cloyes-les-Trois-Rivières, dans le département d'Eure-et-Loir.

Alertés dans la nuit, les sapeurs-pompiers et les gendarmes ont été dépêchés sur place. Le secteur a été bouclé jusqu'en début d'après-midi pour retrouver son identité : il s'agit d'une septuagénaire vivant à quelques centaines de mètres de l'endroit où elle a été retrouvée.
 

L'hypothèse de la mort naturelle privilégiée

À ce stade, la piste criminelle semble totalement écartée. Selon les gendarmes, aucune trace de violence n’a été relevé sur le corps. L'enquête sur les circonstances de sa mort a été confiée au parquet de Chartres.

"L'hypothèse privilégiée à ce stade est une mort naturelle suite à un malaise", a précisé le chef d'escadron de la compagnie départementale de Châteaudun, Fabrice Jeanjean. "Mais nous manquons encore d'éléments pour le confirmer." Une autopsie pourrait être pratiquée pour déterminer les causes de ce décès. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter