Législatives 2024 : Olivier Marleix, le chef des LR à l'Assemblée, garde son siège mais fustige le Rassemblement national

Olivier Marleix conserve son siège de député pour la seconde circonscription de l'Eure-et-Loir. Le chef de file de Les Républicains se feint d'une publication sur le réseau social X (anciennement Twitter) pour exprimer son mécontentement face au score du Rassemblement national.

Le chef de Les Républicains à l'Assemblée nationale conserve son siège de député dans la 2nde circonscription d'Eure-et-Loir. Il devance largement son rival d'extrême droite, Olivier Dubois, avec 57,26% des voix. 

En place dans sa circonscription depuis 12 ans 

Au premier tour, le député sortant arrivait pourtant en seconde position du scrutin, derrière le candidat d'extrême droite, Olivier Dubois. 38,32% pour le RN et 25,93% des voix pour le candidat de Les Républicains. 

Depuis 2012, l'homme de droite est installé dans la circonscription, celle de Dreux et d'Anet. Lors des législatives 2022, il était l'un des deux seuls candidats LR à parvenir à remporter un siège en Centre-Val de Loire, avec son camarade indrien Nicolas Forissier, lui aussi député sortant.

Élu, il affirme pourtant sa déception sur les réseaux sociaux

Sur le réseau social X, la première réaction d'Olivier Marleix n'est pourtant pas des plus enthousiastes. "Le RN fait perdre la droite et fait perdre la France"  affirme-t-il dans une publication. Son parti récolte entre 63 et 68 sièges à l'Assemblée nationale d'après les premières estimations. 14 à 18 sièges seraient détenus par des membres du parti qui se sont ralliés au Rassemblement national. 

Il semble ainsi afficher clairement sa déception face à des élections qui placent en première posture l'union des forces de gauche, sous la bannière du Nouveau Front Populaire. 

Député, une histoire de famille chez les Marleix

Lui-même fils de député, conseiller régional et secrétaire d'État encarté UMP, Olivier Marleix est ancien membre de cabinet ministériel, ancien maire et ancien vice-président de conseil général. Il poursuit donc dans sa lancée.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité