Les ex-salariés de Valéo exposés à l'amiante au Conseil des Prud'hommes

Les ex-salariés de l'usine Valéo de Nogent-le-Rotrou exposés à la poussière d'amiante (Eure-et-Loir) sont au Conseil des Prud'hommes. Ils espèrent obtenir une indemnité au nom du préjudice d'anxiété. 

Les ex-salariés de Valéo exposés à l'amiante au Conseil des Prud'hommes
Les ex-salariés de Valéo exposés à l'amiante au Conseil des Prud'hommes © F3 Centre-Val de Loire/T.MBaka
C'est un rendez-vous que les anciens salariés de Valéo attendent depuis longtemps. Alors tôt ce matin, trois bus les ont convoyé de Nogent-le-Rotrou au Conseil des Prud'hommes de Rambouillet.

Tous vivent donc une attente fébrile. 300 salariés poursuivent leur ex-employeur pour avoir été exposés à l'amiante entre 1965 et 1992. Le Conseil va-t-il délibérer, ce mardi, en leur faveur ?

Ils espèrent obtenir une indemnisation au titre du "préjudice d'anxiété". Une indemnité identique à celle déjà obtenue.
Les ex-salariés de Valéo exposés à l'amiante au Conseil des Prud'hommes
Les ex-salariés de Valéo exposés à l'amiante au Conseil des Prud'hommes © F3 Centre-Val de Loire/T.MBaka
La décision du Conseil des Prud'hommes de Rambouillet sera rendue le 15 décembre prochain. 

► Reportage de T.MBaka et G.Grichois



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter