Municipales 2020 : pas de débat d'entre-deux-tours possible à Dreux

Invitée à participer au débat que France 3 organise avec les candidats qualifiés pour le second tour, Michaële de La Giroday, la tête de liste de "Unis pour Dreux", a décliné notre proposition. Il n'y aura pas de rencontre avec son adversaire Pierre-Frédéric Billet.
 

Le deuxième tour des élections municipales se déroulant dans un contexte sanitaire exceptionnel qui empêche les candidats d’organiser des réunions publiques ou de faire du porte-à-porte, France 3 a décidé de mettre en place un dispositif exceptionnel.

Neuf débats en direct

Du 15 au 25 juin, neuf débats vont être organisés sur l’antenne Centre-Val de Loire dans les principales villes de la région où on trouve encore des enjeux (à Blois, Chartres et Châteauroux il n’y aura pas de deuxième tour). D’une durée de 40 minutes, ils seront diffusés du lundi au vendredi à 18 heures pendant la campagne officielle.

Dreux (Eure-et-Loir), 31.000 habitants, où se joue la succession de Gérard Hamel (LR), en place depuis 25 ans, faisait partie des villes où la rédaction souhaitait organiser un débat, et nous avions arrêté la date du 15 juin. Pierre-Frédéric Billet (divers droite), ex-directeur de cabinet de Gérard Hamel adoubé par le maire sortant et qui a obtenu 35,8 % des voix au premier tour, a immédiatement accepté le principe.

Une alliance droite-LREM-PS

Face à lui aurait dû se trouver Michaële de La Giroday, également classée divers droite, qui fut dans le mandat précédent  première adjointe de Gérard Hamel. Après avoir obtenu 15,9 % des voix au premier tour, elle a réalisé pour le second tour une coalition originale rassemblant le socialiste Valentino Gambuto (12,9 %) et le candidat LREM Maxime David (11,9 %).

Après avoir évoqué dans un premier temps un problème d’agenda, Michaële de la Giroday a consulté ses colistiers et nous a fait savoir qu’ils avaient collectivement "décidé de ne participer à aucun débat".

Lors d'un échange plus approfondi, elle nous a confié qu'en tant que directrice d'un EHPAD, sa priorité restait "le déconfinement de ses résidents". Or à la date du 15 juin, une réunion importante pour organiser ce déconfinement l'oblige à être à Dreux et rend impossible en termes de temps un déplacement dans nos locaux à Orléans et l'enregistrement du débat.

France 3 Centre-Val de Loire lui a alors proposé d'être remplacée par un colistier, mais après discussion avec Valentino Gambuto et Maxime David, elle a pris le parti de n'envoyer personne : c'est tête de liste contre tête de liste, ou rien.

"C'est regrettable"

"C’est regrettable et vraiment dommage pour Dreux, estime son adversaire Pierre-Frédéric Billet. C’est une occasion de perdue de parler aux habitants et de les intéresser aux projets de la ville."

Avec un seul débatteur, il nous est donc impossible de réaliser l’émission qui aurait dû être consacré à Dreux. Le premier débat de la série sur notre antenne concernera Fleury-les-Aubrais (Loiret) le lundi 15 juin à 18 heures.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections