Pompiers et agriculteurs veulent prévenir les feux de moisson cet été en Centre-Val de Loire après les incendies de 2019

12.000 hectares de champs ont été ravagés par des incendies en juillet dernier en France. L’Eure-et-Loir faisait partie des cinq départements les plus touchés. A l’approche des moissons, pompiers et chambres d’agriculture de la région font de la prévention pour limiter les feux.

Le colza, l'orge ou le blé s'enflamment très facilement, d'où des feux qui se propagent très rapidement. Photo d'illustration.
Le colza, l'orge ou le blé s'enflamment très facilement, d'où des feux qui se propagent très rapidement. Photo d'illustration. © PHOTOPQR/LE PROGRES/Philippe Juste/MaxPPP

Dès ce mardi 23 juin, les températures affleureront les 30 degrés sur l’ensemble de la région Centre-Val de Loire. Si les futurs vacanciers se réjouissent de ce temps estival, les pompiers et les agriculteurs, eux, se méfient à l’approche des moissons.

L’été et notamment les mois de juillet et août sont une période critique pour les feux de récolte. L’année 2019 restera d’ailleurs dans les mémoires. D’après le site web agricole Réussir.fr12.000 hectares de surfaces sont parties en fumée en France au mois de juillet, dont 6.500 rien que sur la journée du 25 juillet. A ce moment-là, les températures dépassaient les 40 degrés.

L’Eure-et-Loir a été l’un des cinq départements les plus touchés au niveau national. A la date du 26 juillet, le journal local L’Echo Républicain rapportait en effet que 2.000 hectares avaient brûlés et que 41 départs de feux avaient été recensés dans les champs la veille. Dans une moindre mesure, le Loiret avait également été touché par ces incendies de surfaces agricoles.

Mieux connaître les feux de moisson

Pour ne pas revivre une année similaire, la direction générale de la sécurité civile a publié un document à destination des pompiers pour les aider à mieux connaître les feux de récolte et de chaume, et à intervenir plus efficacement. 

Au niveau local, les pompiers d’Eure-et-Loir ont aussi montré le 11 juin dernier sur Twitter qu’ils se préparaient d’ores et déjà à affronter ce phénomène bien connu en Beauce.

Attention aux pierres dans les champs

Les pompiers du Loiret, eux, ont partagé quelques fiches de prévention à l'attention des agriculteurs pour mieux les sensibiliser et les informer. Parmi les conseils à suivre :

Parmi les causes des départs de feux, on retrouve en effet les parties métalliques des moissonneuses-batteuses qui peuvent générer des étincelles en s’entrechoquant avec des pierres dans le champ ; l’étincelle embrase alors les épis secs sur le point d’être récoltée ou la chaume, et se transforme rapidement en incendie si les températures sont élevées, et le sol sec.

Il existe aussi les courts-circuits électriques ou la surchauffe des machines peu entretenues qui peuvent déclencher un feu de moisson.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région centre val-de-loire agriculture économie incendie faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter